Burkina : « Blâme », la note du Balai Citoyen au gouvernement

Posté par - 23 mai 2019

Le Balai citoyen, mouvement de la société civile,  a rencontré la presse, le 23 mai 2019, à Ouagadougou pour faire le point de la situation nationale et plus particulièrement, « éclairer l’opinion publique sur la position du Balai citoyen par rapport à l’actualité nationale ». Le Balai citoyen se dit préoccupé par la situation nationale du pays. Sur

Procès du putsch : Une semaine de pause accordée

Posté par - 10 avril 2019

La liste des parties civiles a été épuisée le mercredi 10 avril 2019 au Tribunal militaire. L’étape des plaidoiries devait commencer avec les avocats des Parties civiles lorsque Me Prosper Farama demande une suspension pour « mieux préparer » cette étape. Après une suspension d’une dizaine de minutes, le Président du Tribunal annonce la suspension de

Insurrection populaire : Au politique de « canaliser l’énergie de la contestation en énergie de la construction »

Posté par - 31 octobre 2018

Quatre ans se sont écoulés depuis ce jour fatidique de la démission du président Blaise Compaoré et son exfiltration par la France avec pour destination Abidjan en Côte d’Ivoire. Quatre ans, les velléités autour de la paternité des auteurs et acteurs de l’insurrection fait son petit bonhomme de chemin avec des commémorations en rang dispersés.

« La gouvernance, ce n’est pas de la gentillesse »

Posté par - 19 janvier 2018

En attendant un remaniement ministériel au Burkina Faso, le  Balai citoyen s’est interrogé ce jeudi  18 janvier 2018 sur le bien-fondé d’un changement d’équipage tel dans « un jeu de chaises musicales ». Ce que le mouvement citoyen demande « depuis longtemps » a déclaré son porte-parole Me Hervé Kam, c’est que « le président du Faso doit mettre au

Balai citoyen : « La barque (Burkina Faso) est percée »

Posté par - 18 janvier 2018

Après 751 jours de mandat, soit un peu plus deux ans sur cinq ans de gestion du pouvoir par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) majorité au pouvoir (assistée de ses alliés), le constat dressé par le Balai citoyen est sans appel : « La barque (Burkina Faso) est bel et bien trouée ». D’où l’appel

Burkina : Un colloque pour exhumer la Révolution

Posté par - 20 octobre 2017

Le mois d’octobre 2017 sera mis à profit pour commémorer les 30 ans de la disparition de Thomas Sankara, assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou. Après la marche du 15 octobre 2017 pour exiger la manifestation de la vérité, le Balai citoyen compte disséquer les quatre ans de gestion du pouvoir par Thomas Sankara

Sams’K Le Jah : « Ce ne sont pas ces menaces-là qui vont nous ramollir »

Posté par - 17 octobre 2017

Au lendemain de leur protestation contre la liberté provisoire accordée à Djibrill Bassolé, des leaders du Balai citoyen dont Smockey et Sam’s K Le Jah avaient annoncé faire l’objet de menaces. Au-delà de leur propre personne, Smockey, par ailleurs artiste-musicien annonçait le vendredi 13 octobre 2017 que  « la stabilité interne du pays même (est) susceptible

Koglweogo à l’Ouest : Les précisions du Balai Citoyen

Posté par - 7 janvier 2017

Dans cette déclaration parvenue à Burkina24, le Balai Citoyen donne des précisions quant à sa position sur la question de l’installation des koglweogo dans la région de l’Ouest. Ces derniers jours, nous relevons dans plusieurs médias que le Balai Citoyen ferait partie des OSC de l’Ouest qui s’opposeraient à l’installation des Koglweogo dans cette partie

Assemblée nationale : “Le Balai Citoyen s’insurge contre la perpétuation d’un régime de privilèges égoïstes”

Posté par - 29 décembre 2016

Le Balai Citoyen, dans cette déclaration, se prononce sur l’affaire des 127 millions de F CFA remis aux députés de l’Assemblée nationale à la fin de la deuxième session de 2016. C’est avec grande consternation que l’opinion publique a appris ce 27 décembre 2016, le nouveau scandale dans la gestion publique qui porte le sceau

« Le père Noël est passé à la justice, mais l’esprit Saint est toujours attendu » (Me Farama)

Posté par - 13 novembre 2016

Dans la série des commémorations de l’An II de l’insurrection populaire, la Coalition Ditanyè a organisé le 12 novembre 2016, un panel-débat avec pour thème général : « Que reste-t-il de l’esprit de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre ? ». Animée par le Pr Luc Marius Ibriga, Me Prosper Farama et le Dr Abdoulaye Barro, la rencontre

An II de l’insurrection : “Le rêve du changement a fait place à la déception”

Posté par - 27 octobre 2016

Dans cette déclaration, le Mouvement Le Dytaniè donne son analyse des deux ans de l’insurrection populaire. Le tableau qu’il dresse n’est pas très luisant. Deux années après L’INSURRECTION POPULAIRE d’octobre 2014, le PEUPLE burkinabè se demande toujours à quand la réponse  à ses attentes. Les 30 et 31 octobre 2014, notre peuple a mis fin

Burkina : La coalition « Dytaniè » invite à « rester aux aguets » face au « boulevard d’erreurs »

Posté par - 15 septembre 2016

Le constat dressé par la coalition « Dytaniè » organisée autour de la défense de l’esprit de l’insurrection populaire et le vrai changement est que « le signal n’est pas bon ». Les leaders  étaient face à la presse le jeudi 15 septembre 2016 pour  égrainer les raisons qui les alarment. Pourquoi le Dytaniè comme nom ? « Le Dytaniè est

Martyrs au Burkina : Sept organisations entonnent «Le Dytaniè»

Posté par - 8 septembre 2016

Dans cette déclaration parvenue à la Rédaction de Burkina24, sept organisations de la société civile font, entre autres, un diagnostic de la gestion des dossiers judiciaires des crimes commis lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du putsch de septembre 2015. Jugeant cette gestion peu satisfaisante, tant par le pouvoir actuel que par l’opposition, elles

« Si on ne fait pas attention, la Ve république peut être pire que la IVe république » (Abdoul Karim Saïdou)

Posté par - 13 juin 2016

Le 10 juin 2016, le Conseil des ministres nommait Me Halidou Ouédraogo à la tête de la Commission constitutionnelle composée de 92 membres pour réfléchir sur les modalités d’un passage de la IVe à la Ve république. Le 11 juin, date anniversaire de l’adoption de la Constitution du 11 juin 1991, le Dr Abdoul Karim Saïdou émet des

Acquis de la Transition : « Aujourd’hui, on sait que nous ne sommes pas des moutons » (Dr Abdoul Karim Saïdou)

Posté par - 12 juin 2016

« De l’insurrection populaire aux élections municipales : bilan et défis pour avenir » est le thème du panel organisé par le Balai citoyen et le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) le samedi 11 juin 2016. Pour Hervé Kam, porte-parole des organisateurs, le choix de ce thème s’impose : « il est primordiale, dit-il, de repartir à la source

Prix Ambassadeur de la conscience: Le Balai citoyen distingué à Dakar

Posté par - 30 mai 2016

Le prix Ambassadeur de la conscience de l’ONG Amnesty International récompense des personnes ou des groupes qui ont fait preuve d’un courage exceptionnel pour combattre l’injustice, ont mis leur talent au service de la mobilisation et fait progresser la cause des droits humains.  Angélique Kidjo et 3 autres Organisations de la société civiles,  Y’en a

Tribunal militaire : Le Balai citoyen apporte son soutien au comité intersyndical des magistrats

Posté par - 13 mai 2016

Ceci est un communiqué du Balai citoyen, mouvement de la société civile, suite aux dernières évolutions dans le traitement des dossiers au Tribunal militaire. Dans une déclaration rendue publique le 11 mai 2016, le comité intersyndical des magistrats s’est insurgé contre le tripatouillage dans la procédure de pourvoi relatif à la régularité des mandats d’arrêts

Etienne Traoré : « Tout mon soutien au Balai Citoyen! »

Posté par - 19 avril 2016

Ceci est une tribune d’Etienne Traoré. Il apporte son soutien aux membres du Balai Citoyen, sur qui circulent des rumeurs d’enrichissement. Pour Etienne Traoré, il s’agit là du “début d’une mise en accusation (voire d’une criminalisation) de notre insurrection populaire par des nostalgiques de l’ancien régime en pleine restructuration”. Je n’ai pas toujours approuvé les

Smockey: “Je vis en location”

Posté par - 18 avril 2016

Le Balai Citoyen est sous les feux des projecteurs depuis le déclenchement de l’affaire des parcelles. Il est reproché aux leaders de s’être enrichis en l’espace du temps qu’a duré la transition politique. Absent lors de la conférence de presse animée par ses compagnons de lutte,  Smockey répond.   VIDEO – Smockey s’exprime Burkina24 « On

Attaques terroristes au Burkina : « NON, nous ne regretterons jamais le RSP ! »

Posté par - 20 janvier 2016

Ceci est une déclaration du Mouvement “Le Balai Citoyen” sur la situation nationale. Il indique ne pas regretter l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP).  Le mouvement le Balai Citoyen constate depuis les attaques terroristes du 15 janvier qui ont endeuillé de nombreuses familles et la Nation entière que des nostalgiques du régime déchu tentent de lier