Insurrection populaire : Des victimes attendent toujours de se faire soigner

Posté par - 31 mars 2015

Cinq mois, c’est le temps écoulé depuis les 30 et 31 octobre 2014. Et pourtant des victimes de l’insurrection attendent toujours de se faire administrer des soins adéquats. Certaines ont été présentées ce mardi 31 mars 2015 au centre de presse Norbert Zongo qui devait accueillir la conférence de presse du Mouvement burkinabè des droits