Burkina Faso : Libérés après avoir été détenus plus longtemps que leur peine

Posté par - 28 décembre 2018

Le « recours excessif » à la détention préventive, qui se distingue de la détention arbitraire qui se fait sans base légale,  a été l’objet d’une étude menée par le Centre pour la qualité du droit et de la justice (CQDJ). Fourniture d’une assistance juridique à 593 personnes en situation de détention préventive abusive, plaidoyer pour l’aboutissement