Zéphirin Diabré et la politique de la chaise vide de l’opposition : « On nous a habitués aux entourloupes »

Posté par - 6 juillet 2013

Il est reproché à l’opposition d’avoir trop tendance à rouspéter contre certaines grandes décisions de la vie nationale alors qu’elle a refusé de participer aux instances qui les ont prises. Comme si elle tentait de se prévaloir de sa propre turpitude. Mais Zéphirin Diabré justifie la politique de la chaise vide de l’opposition par une