Rêve de cireurs de chaussures : Partir en Italie, mais… revenir !

Posté par - 5 février 2018

Plusieurs jeunes Burkinabè s’adonnent au métier de cireur à Ouagadougou. Certains d’entre eux ont une stratégie : avoir un peu d’argent et s’envoler pour l’eldorado. Ces jeunes n’ignorent pas cependant les risques de la migration clandestine. Ils savent que pour voyager et traverser des frontières, des papiers sont nécessaires. Et qu’il faudrait aussi penser à son