Santé au Burkina : L’hôpital du district de Bogodogo à Ouaga “est ouvert”

Posté par - 7 avril 2017

Le 6 avril 2017, fort de son constat après une heure de visite des différentes unités de soins de l’hôpital du district de Bogodogo dont l’ouverture était prévue pour septembre 2016, le ministre invite les populations à se référer à ce pôle de Yalgado Ouédraogo pour y recevoir les soins nécessaires. Les patients devant subir

Hôpital Yalgado Ouédraogo : Mouvement d’humeur les 9 et 10 février

Posté par - 6 février 2017

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTHSA) section du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo annonce une marche le 9 février et un sit-in le 10 février 2017. Le syndicat dit vouloir protester contre les agressions dont sont victimes les agents et pour réclamer de meilleures conditions de travail. Voici la lettre

Ouaga: Agression d’un agent à l’Hôpital Yalgado

Posté par - 2 février 2017

Un agent des Urgences traumatologiques du CHU Yalgado Ouédraogo a été victime d’agression le 31 janvier 2017 par un accompagnateur de malade, informe un communiqué rendu public ce 2 février 2017. Suite à cette agression que le personnel juge « barbare », un arrêt momentané de travail aurait été observé. Les faits d’agression des agents de santé

Santé sexuelle : Le CHU Yalgado lance une campagne pour une sexualité plus tonifiée

Posté par - 11 février 2016

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou prévoit une campagne de chirurgie intime, du 22 février au 5 mars 2016. L’information a été rendue publique par le service communication dudit hôpital, en date de ce 9 février. L’opération se déroulera au sein du service de Gynécologie-obstétrique du CHU-YO et concernera « la reconstruction

Hôpital Yalgado : « Eviter les paiements sous les manteaux », conseille Robert Sangaré

Posté par - 14 octobre 2014

Vols, escroqueries, arnaques, tels sont les avatars que subissent certains patients au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) à Ouagadougou. Les auteurs sont parfois externes au service de l’hôpital ou  internes. Le Directeur général, Robert Sangaré, conseille aux patients de ne prendre comme seule boussole que la caisse de l’hôpital.