Pr Nazinigouba Ouédraogo: « Toute la population devrait maîtriser la réanimation de l’arrêt cardio-vasculaire »

Posté par - 31 mars 2016

Les crises et les catastrophes sont devenues récurrentes. Lorsqu’elles interviennent, il y a urgence à agir pour sauver le maximum de vies humaines et réduire le nombre de décès. Les anesthésistes-réanimateurs, de même que leurs collègues du service traumatologie se sentent interpellés par cette fréquence. La Société d’anesthésie-réanimation et médecine d’urgence au Burkina (SARMURB) axe ainsi ses cinquièmes