« Ne m’appelez pas madame », pour contrer le mariage des enfants

Posté par - 5 mars 2019

Le mariage des enfants, « ce n’est pas bien ». Les conséquences citées par  Désiré Yaméogo, spécialiste Protection de l’Enfant au Fonds des Nations unies pour l’enfance, vont de la déperdition scolaire aux problèmes de santé qui peuvent induire des impacts irréversibles pour les filles mineures. Pour contrer la pratique, une campagne dénommée « Ne m’appelez

CHRONIQUE DU WEEKEND. Mariage forcé au Burkina, les faces cachées d’une pratique

Posté par - 9 février 2013

Au pays des hommes intègres, le mariage est encore conçu comme une affaire de famille, malgré l’existence d’un code des personnes et de la famille(CPF) depuis 1989, qui prohibe à la fois la dot et le mariage forcé. Au quotidien, l’on continue d’accorder de l’importance à certaines coutumes qui sont à contre-courant des droits  de l’Homme