Alliance UNIR/PS-MPP : « Salifou Diallo savait que les Burkinabè allaient nous vomir »(Alexandre Sankara)

Posté par - 31 août 2020

Le député Alexandre Sankara était dans locaux de Burkina 24 le jeudi 27 août 2020 pour revenir sur les différentes modifications apportées au Code électoral au Burkina Faso. La vie de son parti politique, l’Union pour la renaissance, parti sankariste (UNIR/PS) affilié à la majorité présidentielle était également au menu des échanges. Burkina 24 (B24) :

Alassane Bala Sakandé : « Nous ne sommes pas des quémandeurs de lenga »

Posté par - 25 août 2020

A l’issue de l’adoption de la loi modificative du code électoral ce mardi 25 août 2020, le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, s’est exprimé sur la prorogation du mandat des députés. Après une tournée des élus nationaux dans les cinq régions les plus touchées par l’insécurité, la représentation nationale a produit un rapport.

Burkina : Le code électoral « divise », selon Pascal Zaïda

Posté par - 27 mars 2019

Le président du Cadre d’Expression Démocratique (CED), Pascal Zaïda, dans une déclaration ce 27 mars 2019, s’est prononcé sur le nouveau code électoral. A l’en croire, il « divisait et divise ». Ce qui pourrait compromettre la fiabilité des élections prochaines. Le nouveau code électoral adopté le 30 juillet 2018 à l’Assemblée Nationale, dit Pascal Zaïda, a

Vote de la diaspora : « Une fraude électronique se prépare »

Posté par - 11 août 2018

La révision du Code électoral s’apparente à une pilule très dure à avaler pour l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Le parti rejette ce Code, estimant que la majorité présidentielle est en train de « multiplier les pièges » dans le but d’empêcher les Burkinabè de l’extérieur de pouvoir voter en 2020. Des membres de

Révision du code électoral : Les opposants “ont manqué cette occasion historique”

Posté par - 31 juillet 2018

C’est une « occasion historique » ratée par les députés de l’opposition de « manifester leur volonté politique, leur attachement aux Burkinabè de l’étranger en votant cette loi ». C’est le sens que les députés de la majorité parlementaire donnent à leur sortie hors de la salle plénière ce 30 juillet 2018.    Les députés de la majorité composés

Code électoral: De quel changement anticonstitutionnel parle-t-on ?

Posté par - 21 juillet 2015

Ceci est une analyse d’Idrissa Diarra sur le Code électoral et le verdict de la Cour de justice de la CEDEAO. Le nouveau code électoral est nature à soulever et entretenir des conflits, difficiles à résoudre par le Conseil Constitutionnel, dans un délai respectueux du calendrier électoral de la Transition. Il est prévisible : si aucune

Le verdict de la Cour de justice de la CEDEAO selon l’ex-majorité

Posté par - 20 juillet 2015

Dans cette analyse suivante, le groupe juridique des partis politiques de l’ex-majorité donne son interprétation de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO sur le code électoral. Le 13 juillet 2015, la Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a rendu la décision N°ECW/CCJ/JUG/16/15 dans

Code électoral : L’intégralité de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO

Posté par - 13 juillet 2015

La Cour de justice de la CEDEAO a rendu son arrêt sur la plainte formulée par les partis de l’ex-majorité contre l’Etat burkinabè à l’effet de statuer sur précisément l’article 135 du nouveau Code électoral, qui rend inéligibles aux prochaines élections, les personnes ayant soutenu la modification de l’article 37 de la Constitution. La Cour

Burkina : L’ancienne majorité doit « assumer son rôle constructif d’opposant », selon Crisis Group

Posté par - 24 juin 2015

Le nouveau code électoral, adopté en début avril 2015 au Burkina, constitue, pour l’ONG internationale, Crisis Group, « une menace non seulement pour les prochaines élections mais pour l’avenir, injectant le venin de l’exclusion politique dans un pays attaché au multipartisme et à la concertation ». L’ONG a formulé et publié ce 24 juin 2015, plusieurs mesures

Code électoral : 65% de Burkinabè l’adoptent, selon un sondage

Posté par - 18 juin 2015

La cote de popularité de Michel Kafando en hausse, des Burkinabè qui réfutent un changement de constitution par peur d’une nouvelle insurrection, ce sont là, entre autres, quelques résultats du second round du sondage réalisé par l’hebdomadaire Bedré en collaboration avec Honko Roger Judicaël BEMAHOUN, le statisticien-économiste et chercheur en science politique. Ce second round

Code électoral : Un juriste émet des doutes

Posté par - 12 juin 2015

Dans cette opinion, un juriste, Bernard Tago, donne son analyse des nouvelles  conditions d’inéligibilité aux prochaines élections, intégrées le 7 avril dernier dans le Code électoral burkinabè. Les articles 135, 166, 242 de la loi n°005-2015/CNT du 07 avril 2015, portant modification de la loi n°014-2001/AN du 03 juillet 2001 portant code électoral, en déterminant

Le FRC à Alassane Ouattara : “Que Blé Goudé revienne à Abidjan”

Posté par - 28 mai 2015

Dans cette tribune, le Front de renforcement de la citoyenneté (FRC)  s’adresse au Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara sur ses récentes déclarations par rapport à l’inclusion lors des prochaines élections au Burkina.  A son retour à Abidjan le 19 mai 2015 après le sommet de la CEDEAO, le président de la Côte-d’Ivoire s’est autorisé à

Le RAD parle de démocratie à Bassinko

Posté par - 3 mai 2015

Le Réseau d’action pour la démocratie (RAD), organisation de la société civile burkinabè, a débuté une série d’activités de sensibilisation sur la démocratie au Burkina. La première de cette série a eu lieu à Bassinko, dans l’arrondissement 8 de Ouagadougou, où le député au CNT (Conseil national de transition), Casimir Sawadogo, président du Réseau, a

La NAFA pour la “libération rapide” de Sita Ouattara

Posté par - 28 avril 2015

Les responsables de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), parti politique proche de Djibril Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré et pressenti pour être candidat à la prochaine présidentielle, se dit déterminés à demander la libération de leur militante, Sita Ouattara, arrêtée et détenue à Bobo-Dioulasso pour “complot contre la sûreté de

Code électoral : « Une volonté d’assainir la scène politique », selon l’ObJ

Posté par - 27 avril 2015

L’observatoire des Jeunes (ObJ) a tenu sa première conférence de presse le 24 avril dernier à la Maison du Peuple de Ouagadougou. L’occasion a servi aux premiers responsables pour présenter la structure à la presse mais aussi et surtout de dévoiler ses grandes lignes d’action. S’offrir plus de visibilité L’OBJ compte parmi les organisations de

Soutien au code électoral à Bobo

Posté par - 25 avril 2015

Les forces vives de la nation ont marqué le coup à Bobo-Dioulasso pour soutenir la transition. Ce samedi 25 avril 2015 sur le boulevard de la Révolution de Bobo-Dioulasso, des habitants de Bobo ont marqué leur adhésion au Code électoral modifié. Les populations bobolaises ont fait le déplacement du Boulevard de la Révolution pour soutenir

Aziz Ouattara sur le Code électoral : « Pourquoi ne pas laisser le peuple sanctionner ? »

Posté par - 23 avril 2015

Une nouvelle association est née au Burkina. Elle se nomme Collectif contre l’exclusion (CCE). La nouvelle structure a décidé de se battre l’exclusion sous toutes ses formes au Burkina. A commencer par l’inéligibilité de certaines personnes aux prochaines élections au Burkina. Le CCE n’a pas encore de récépissé. Sa première assemblée générale date du 18

Révision du Code électoral : « De l’interprétation volontairement erronée de l’Article 25 de la charte de l’UA »

Posté par - 22 avril 2015

L’auteur du point de vue ci-dessous estime que l’article 25 de la Charte sur la bonne gouvernance a été mal interprété. « Les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ne doivent ni participer aux élections organisées pour la restitution de l’ordre démocratique, ni occuper des postes de responsabilité dans les institutions politiques de leur Etat ». Voici

Côte d’Ivoire : Le N23 mobilise pour la transition et le code électoral à Songon

Posté par - 21 avril 2015

Le mouvement du 23 Novembre, le N23, avec à sa tête son président Moumouni Pograwa a rencontré le dimanche 19 avril 2015 l’importante communauté burkinabè de Songon, la 13ème commune du district d’Abidjan. Ce meeting   a été l’occasion pour le leader de cette organisation de défense des droits des Burkinabè de la diaspora d’aborder d’importantes

Révision du Code électoral : “Une juste récompense”, selon des Burkinabè d’Allemagne

Posté par - 17 avril 2015

Ceci est une déclaration de trois Burkinabè vivant en Allemagne sur la révision du Code électoral et les récentes arrestations. Bonjour Cher(e)s Compatriotes et Ami(e)s du Burkina Faso, En observant depuis l´Allemagne le développement de l´actualité nationale du Burkina Faso, on peut bien se permettre d´inviter les nouvelles autorités à bien vouloir prendre les dispositions

Code électoral : L’inéligibilité « ne concerne que quelques individus », Auguste Denise Barry

Posté par - 16 avril 2015

« Afin de couper cours  à toutes les formes de rumeurs » qui circulent ces derniers temps dans la ville de Ouagadougou, le ministre de l‘administration territoriale de la décentralisation et de la sécurité, le colonel Auguste Denise Barry a tenu ce jeudi 16 avril 2015 une conférence de presse. C’est une salle exiguë, remplie de journalistes

Code électoral : Des OSC soutiennent la position des chancelleries

Posté par - 16 avril 2015

Le débat continue sur les modifications apportées au Code électoral et qui rendent inéligibles les personnes ayant soutenu la modification de l’article 37 de la Constitution burkinabè. Ceci est une déclaration de quatre organisations de la société civile qui déclarent soutenir la position des chancelleries sur ledit code. Le mardi 7 avril 2015 le Conseil

Code électoral au Burkina : Les Etats-Unis d’Amérique “préoccupés”

Posté par - 15 avril 2015

Les Etats-Unis d’Amérique se disent “préoccupés” par la révision du code électoral au Burkina, dont l’un des aspect exclut des prochaines élections, les personnes qui ont soutenu un changement an Dans un communiqué, le département d’Etat américain estime que les modifications apportées au texte “semblent être incompatibles avec les principes démocratiques de la liberté d’expression,

Contre le code électoral, l’ex-majorité appelle à une “mobilisation patriotique”

Posté par - 15 avril 2015

Neuf partis de l’ex-majorité ont tenu une conférence de presse ce mercredi 15 avril 2015, à Ouagadougou. Objectif, annoncer à la communauté nationale et internationale qu’ils ne sont pas d’accord avec la modification du code électoral voté par le Conseil national de transition. Le CDP, l’ADF/RDA, l’ODT, l’Autre Burkina/PSR, le RDEBF, le RDF, le RSR,

Oups ça, ce n’est pas un poisson d’avril deh !

Posté par - 15 avril 2015

Ça y est Zida est en train de rectifier la transition. Après avoir tapé du poing sur la table, il est passé aux choses piquantes. Une exclusion pour une inclusion durable ! Si tu ne comprends pas français, ça veut dire qu’il faut empêcher tous ceux qui ont créé la colère du peuple le 30 octobre