12 morts en détention à Tanwalbougou : La CNDH se prononce

Posté par - 23 juin 2020

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), conformément à sa mission de suivi du respect des droits humains au Burkina Faso, s’est auto-saisie de l’affaire  des 12 morts de Tanwalbougou  dans les locaux de la gendarmerie de ladite localité. Une mission de monitoring lui a permis de rapporter des faits qu’elle a portés à la

Insécurité au Burkina : “Tanwalbougou, une véritable poudrière”, selon la CNDH

Posté par - 23 juin 2020

« Le village de Tanwalbougou constitue une poudrière avec des communautés qui se regardent en chien de faïence ». Telles sont les affirmations faites par la Commission Nationale des Droits Humains lors d’une conférence de presse animée ce lundi 22 juin 2020 à Ouagadougou sur les conclusions d’une mission de monitoring sur les faits des 12 détenus morts