Adoption de la nouvelle constitution burkinabè : Des journalistes outillés à Nobéré

Posté par - 28 mars 2019

L’Assemblée nationale en partenariat avec le Centre parlementaire canadien a organisé une formation au profit des journalistes du Burkina Faso, du 25 au 27 mars 2019 à Nobéré dans la province du Zoudwéogo. L’objectif était d’outiller les journalistes sur la maîtrise des questions parlementaires et les enjeux des modalités d’adoption de la nouvelle constitution. Une

Réponse aux réserves du Professeur Augustin Loada : « Oui à la nouvelle Constitution, au nom de la souveraineté retrouvée »

Posté par - 16 novembre 2016

Dans cette analyse, le Dr Richard  Ouédraogo répond au réserves du Pr Augustin Loada quant au projet de changement constitutionnel en cours d’opérationnalisation au Burkina. J’ai lu récemment une interview du Professeur A. Loada (in lepays.bf), où il émettait des réserves quant au projet même d’un changement constitutionnel. « En tant que juriste, disait-il, cela

Réforme constitutionnelle : La contribution du NDI

Posté par - 7 septembre 2016

Le Burkina Faso et certains de ses voisins sont engagés sur le chemin des réformes constitutionnelles. Pour mieux outiller les acteurs des organisations de la société civile, « maillon très important » de la démocratie représentée dans la commission constitutionnelle devant aboutir à la Vème République, le National democratic institute (NDI) organise un panel pour recueillir les

Burkina : L’opposition rencontre le Président du Faso

Posté par - 23 juin 2016

Pour la première fois depuis son élection, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré rencontrera formellement le Chef de file de l’opposition politique, en principe ce 24 juin 2016, pour discuter de sujets politiques. C’est l’opposition qui donne l’information. Son Chef de file, Zéphirin Diabré,  sera reçu le 24 juin 2016 au palais présidentiel

Burkina : Près de 100 citoyens pour tailler les mesures de la nouvelle Constitution

Posté par - 2 juin 2016

Accusé de faire trop de mystère sur la composition de la Commission constitutionnelle chargée  de brosser les premiers traits de la Constitution de la Ve République, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré l’a dévoilée. Elle est composée de 92 personnes censées représenter toutes les sensibilités politiques, sociales, professionnelles et religieuses du Burkina. La

Burkina : Vers l’élaboration d’une nouvelle Constitution

Posté par - 16 mars 2016

Le gouvernement burkinabè a adopté ce 16 mars 2016 un  décret portant création d’une Commission constitutionnelle. Cette commission doit élaborer un avant-projet de Constitution “pour le passage à la cinquième République”. Elle dispose de 60 jours pour livrer sa proposition au gouvernement. Le passage à une cinquième République est l’une des principales promesses de campagne

Burkina : Le CNT propose de modifier l’article 37

Posté par - 30 juillet 2015

Le Conseil national de la transition (CNT), organe législatif de la transition burkinabè, a, selon ce communiqué de sa direction des médias, fait une proposition de modification de la constitution burkinabè au gouvernement. Cette modification porte, entre autres, sur le renommé article 37 de la Loi fondamentale. La modification proposée par le CNT consacre «

Interview d’Anicet NIYONKURU, un opposant burundais : “Cette élection est une comédie”

Posté par - 17 juillet 2015

Anicet NIYONKURU est le président du CDP, entendez par là, le Conseil Des Patriotes, un Parti d’opposition burundaise. Au moment où son pays traverse une forte crise de par l’intransigeance du Président Pierre NKURUNZIZA de briguer un troisième mandat, Burkina24 l’a rencontré. Il est question ici, de la lecture qu’il fait de l’actualité politique au

Le Rwanda s’apprête à modifier sa constitution  

Posté par - 28 mai 2015

 La constitution rwandaise devrait être modifiée pour permettre au président Paul Kagame de rester au pouvoir. Officiellement, l’on parle d’une pétition d’environ deux millions de Rwandais qui va être introduite au Parlement pour permettre cette réforme afin de voir l’actuel président rwandais de se représenter en 2017. Cette requête sera examinée pendant l’été par le

Burkina : Une nouvelle Constitution avant octobre 2015 ?

Posté par - 9 avril 2015

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a posé le débat au cours d’une conférence publique. Faut-il une nouvelle constitution au Burkina avant les élections d’octobre 2015 ? Le constitutionnaliste Séni Ouédraogo a répondu par l’affirmative et en a donné les raisons.  Pour l’enseignant en droit constitutionnel, Séni Mahamoudou Ouédraogo, il est nécessaire pour le

Nouvelle constitution au Burkina : Le MPP n’est pas favorable

Posté par - 31 janvier 2015

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) émet des réserves quant à l’élaboration d’une nouvelle constitution au Burkina. Pour le parti du soleil levant, cela risquerait d’avoir des répercussions sur le délai de la transition. Il reste moins de neuf mois à la transition pour rendre le tablier aux nouvelles autorités démocratiquement élues. Le

Souleymane Ouedraogo, Me Guy Hervé Kam(au centre) et Fatoumata Souratié lors de la conference de Presse(©Burkina24)

Transition: Les Cibals réclament un retour rapide à une vie constitutionnelle normale

Posté par - 28 novembre 2014

Le mouvement Balai Citoyen s’est exprimé sur la situation nationale, marquée par la formation du gouvernement et des membres du conseil national de la transition(CNT). C’était lors d’une conférence de presse animée le 27 novembre 2014 à Ouagadougou, par ses porte-parole Me Guy Hervé Kam,  communicateur Souleymane Ouédraogo  et responsable à la mobilisation Fatoumata Souratié.

Burkina Faso: L’Union européenne appelle à l’abandon du projet de révision de la Constitution

Posté par - 30 octobre 2014

Dans un communiqué publié ce mercredi soir, l’Union européenne appelle à l’abandon du projet de révision de la Constitution. Alors que les députés s’apprêtent à examiner le projet de loi de révision de la Constitution, l’UE a rappelé son attachement « respect des principes de l’Union africaine en matière d’alternance politique et démocratique ». Le service d’action

Une coalition de jeunes appelle la classe politique à retourner à la table du dialogue

Posté par - 26 octobre 2014

La Coalition des associations de jeunesse pour la démocratie (CAJID), appelle, dans cette lettre ouverte, en reprenant les mots du président ivoirien Félix Houphouët-Boigny, l’ensemble de la classe politique burkinabè  à retourner “avec obstination au dialogue”. Pour cette coalition, il faut d’abord tenir compte de la souffrance des populations et des questions plus urgentes comme

Situation nationale : Les écoles, lycées et universités fermés du 27 au 31 octobre

Posté par - 26 octobre 2014

Les établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur seront fermés du 27 au 31 octobre 2014. C’est la décision prise conjointement par les ministères de l’éducation nationale et des enseignements secondaire et supérieur et entérinée dans un communiqué daté du 24 octobre 2014. Le communiqué en question n’indique pas les raisons de cette fermeture d’une semaine,

Blaise Compaoré : “Cette réforme, ce n’est pas pour moi”

Posté par - 25 octobre 2014

Dans une interview accordée à BBC et à Africa N°1, le Président du Faso, Blaise Compaoré, a déclaré que la révision de la Constitution burkinabè, dont la procédure est entamée pour repousser la limitation des mandats présidentiels à trois à travers le référendum en passant par l’Assemblée nationale, ne lui était pas  forcément destinée. Il

Référendum : Nouvelles manifestations ce jeudi à Ouaga et Bobo

Posté par - 23 octobre 2014

De jeunes manifestants ont barré la Route nationale numéro 3 du Burkina à la sortie de Ouagadougou, dans le quartier  Kossodo, ce jeudi 23 octobre 2014, a appris Burkina 24. Les manifestants déclarent protester contre le projet de révision de la constitution burkinabè qui sera soumis à l’Assemblée nationale, le 30 octobre prochain. Dans la

Modification de l’article 37: Le projet de loi soumis au vote le 30 octobre

Posté par - 22 octobre 2014

Selon le texte du projet de loi  introduit par le gouvernement auprès  de l’Assemblée nationale sur la révision de la Constitution  burkinabè obtenu par un citoyen, la modification concerne bien sûr l’article 37, mais aussi l’article 165. Le nouveau projet de loi, s’il est adopté,  autorisera désormais un bail consécutif de 15 ans à tout

Contre le référendum : Une journée nationale de protestation le mardi 28 octobre

Posté par - 22 octobre 2014

La réaction de l’opposition burkinabè ne s’est pas fait attendre à l’annonce du projet du gouvernement de convoquer un référendum  sur l’article 37 via l’Assemblée nationale. Pour elle, c’est « un coup d’Etat constitutionnel » et a lancé, lors d’un point de presse ce 22 octobre 2014, l’ensemble des Burkinabè à « une campagne permanente de désobéissance civile », dont

Ouagadougou : Manifestations spontanées contre le référendum

Posté par - 22 octobre 2014

Des jeunes manifestaient sur le Boulevard France Afrique de Ouagadougou dans la nuit du 21 au 22 octobre 2014 aux environs de 23h à 1h du matin, a appris Burkina 24. Selon un témoin, les manifestants ont rassemblé des pneus usagers sur la voie publique en scandant “non au référendum”, “Libérez Kossyam”. Toujours selon le

Révision de l’article 37 : Un projet de loi à l’Assemblée nationale pour convoquer un référendum

Posté par - 21 octobre 2014

La “fumée blanche” est sortie du palais présidentiel de Kossyam. Le Conseil extraordinaire des ministres de ce mardi 21 octobre 2014 a décidé d’introduire un projet de loi à l’Assemblée nationale en vue de convoquer un référendum sur la modification de l’article 37 de la Constitution, limitant à deux le nombre de mandats présidentiels. En

Le Conseil des ministres extraordinaire, ce sera pour mardi prochain

Posté par - 17 octobre 2014

Il n’y a pas eu Conseil des ministres extraordinaire ce vendredi 17 octobre 2014 au palais présidentiel de Kossyam,  mais un échange entre les ministres et le Chef de l’Etat, a affirmé aux journalistes le Premier ministre Luc Adolphe Tiao. « D’abord, je précise que ce n’est pas un conseil des ministres. Parce que vous savez

Situation nationale : Un citoyen propose d’accorder un « lenga » à Blaise Compaoré

Posté par - 17 octobre 2014

Francis Reboka, un citoyen, a ses propositions pour sortir de la situation politique nationale tendue. Il propose, entre autres, de placer l’article 37 dans le rang des dispositions constitutionnelles non révisables, de mettre en place un Collège des Sages qui veillera à l’application de la Constitution et en, retour, d’accorder un « lenga » de deux ans

Blaise Compaoré : “La vie politique est encadrée par une Constitution…”

Posté par - 12 octobre 2014

Blaise Compaoré, président du Faso, a réagi sur la situation politique nationale depuis Taipei en Chine Taïwan. Lors d’un échange qu’il a eu avec la communauté burkinabè  vivant au pays de MA Ying Jeou, les Burkinabè de Taipei lui ont demandé quelle sera l’issue de cette situation après l’échec du dialogue. Pour Blaise Compaoré, le

Assimi Kouanda : « L’opposition a mis unilatéralement fin au dialogue »

Posté par - 7 octobre 2014

La majorité présidentielle ne démord pas. C’est l’opposition politique qui a, « une fois de plus », mis fin au dialogue inclusif et ce, de façon « unilatérale ». Assimi Kouanda, secrétaire exécutif du CDP, l’a signifié lors d’un point de presse ce 7 octobre, déclarant néanmoins que la majorité reste disponible au dialogue.