Assimi Kouanda : « L’opposition a mis unilatéralement fin au dialogue »

Posté par - 7 octobre 2014

La majorité présidentielle ne démord pas. C’est l’opposition politique qui a, « une fois de plus », mis fin au dialogue inclusif et ce, de façon « unilatérale ». Assimi Kouanda, secrétaire exécutif du CDP, l’a signifié lors d’un point de presse ce 7 octobre, déclarant néanmoins que la majorité reste disponible au dialogue.

Dialogue Opposition-Majorité : Cinq points capitaux au centre des discussions

Posté par - 29 septembre 2014

L’opposition et la majorité se sont retrouvées ce lundi  29 septembre 2014 au palais présidentiel de Kossyam. Elles ont défini cinq points qui  seront discutés dans le dialogue initié par le Chef de l’Etat. A l’issue de près de trois heures de conciliabules ce lundi 29 septembre, un document de cadrage comportant les cinq principaux points

Dialogue à Kossyam : Des députés invitent l’opposition à une « extrême prudence »

Posté par - 27 septembre 2014

Chat échaudé craint l’eau froide. Telle peut être caricaturé le sentiment des députés du groupe parlementaire Alternance-démocratie-justice (ADJ). A l’occasion de leurs deuxièmes journées parlementaires, ils n’excluent pas que les concertations en cours au palais présidentiel entre la majorité et l’opposition ne cache une  « ruse » du Chef de l’Etat, et appellent par conséquent la délégation

Situation nationale : Blaise Compaoré choisit de dialoguer

Posté par - 23 septembre 2014

Le président du Faso, Blaise Compaoré, va initier des pourparlers entre les acteurs de la classe politique burkinabè sur la question de la limitation des mandants présidentiels au Burkina. Il a fait part de son intention à la majorité politique, à l’opposition et au Front républicain, ce 23 septembre 2014 au palais présidentiel.

Eustache Naré : « Les hommes politiques font leur travail, aux jeunes de savoir ce qu’ils veulent »

Posté par - 23 septembre 2014

Eustache Naré vient d’être élu à la tête de la Coordination provinciale des Associations du Kadiogo. Regroupant 600 associations, cette structure faîtière veut participer à la vie de la nation. Son coordonnateur provincial livre dans cette interview accordée à Burkina 24 ce 22 septembre, les questions liées à la jeunesse et aussi à la place

Guy Hervé Kam aux députés CDP : « Votre appel est absurde »

Posté par - 22 septembre 2014

Me Guy Hervé Kam, avocat à la cour, apporte dans la lettre ouverte qui suit, son avis basé sur les textes juridiques de l’appel que des députés de la majorité présidentielle ont lancé au Chef de l’Etat afin qu’il convoque un référendum sur la modification de l’article 37 de la Constitution. Pour l’avocat, cet appel

Référendum : « L’ère de la fraude est révolue », estime Mahama Bandé

Posté par - 20 septembre 2014

Mahama Bandé a été pendant six ans, le responsable  des jeunes à la fois du secteur 7  et de l’arrondissement 4 de Ouagadougou pour la sous-section du Congrès pour la démocratie et le progrès. Aujourd’hui, il n’est plus à ces postes, mais reste militant du parti à qui il a  adhéré depuis l’ère de l’ODP/MT.

Le MPP salue la « position » de l’ADF/RDA sur l’article 37

Posté par - 19 septembre 2014

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti d’opposition,  a rendu une visite à l’ADF/RDA (Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain), membre de la majorité présidentielle, ce 19 septembre 2014 au siège de ce dernier à Ouagadougou, a appris Burkina 24.

Situation nationale : Le président du Faso reçoit l’opposition et la majorité le 23 septembre

Posté par - 19 septembre 2014

 Le Président du Faso, Blaise Compaoré, reçoit, en effet, le 23 septembre prochain, l’opposition et la majorité politique, séparément.  C’est l’information que donne un communiqué de la Direction de la Présidence du Faso, publié ce 19 septembre. “Dans le cadre du dialogue politique national, Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Blaise Compaoré, reçoit le

Burkina : Le CDP estime n’avoir « jamais fait une proposition de loi visant à modifier l’article 37 »

Posté par - 14 septembre 2014

Achille Tapsoba, le 1er vice-président du groupe parlementaire Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), a animé un point de presse, ce samedi 13 septembre 2014 à Ouagadougou, pour réagir à la « supposée » proposition de loi des députés CDP visant à modifier l’article 37 de la Constitution. Selon,  « lefaso.net », Achille Tapsoba, le 1er vice-président

Les sermons du vieux Yelmighan : Jeune, réveille-toi !

Posté par - 1 septembre 2014

On ne sait plus quoi dire dans ce Faso là ! La stratégie des « oui, oui, oui » et celle des « non, non et non » se ressemble. Tout a commencé par le Sénat. « Oui au Sénat », puis en face, « non au Sénat ». Après avoir dit que les marches n’ont jamais changé une loi, l’homme fort autoproclamé du

Mamadou Djibo à Etienne Traoré : « Affrontons notre destin démocratique en nous rendant aux urnes …»

Posté par - 14 août 2014

Dans une tribune publiée la semaine dernière sur Burkina 24, le Pr Etienne Traoré, par ailleurs membre du PDS/Mètba, parti d’opposition burkinabè, écrivait pour demander au Président du Faso de renoncer à organiser un référendum. En réponse, Mamadou Djibo, estime plutôt qu’il faut aller à cette consultation électorale, afin, dit-il, d’affronter “notre destin démocratique pour

Me Bénéwendé Sankara : « Entre ce que Blaise dit et ce qu’il fait, c’est le jour et la nuit ! »

Posté par - 6 août 2014

Le Président du Faso, Blaise Compaoré, a déclaré sur BBC qu’il faut un référendum pour départager les différents camps qui débattent sur la question de la modification de l’article 37 de la Constitution. Me Bénéwendé Sankara, membre de l’opposition politique burkinabè, joint au téléphone par Burkina 24, réagit à chaud sur cette déclaration. Pour le

Le MPP s’intéresse aux aspects de la modification de l’article 37, ce week-end

Posté par - 2 août 2014

Ce samedi 2 août 2014 sera chargé politiquement pour le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti fondé par les récents démissionnaires du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). En plus de la deuxième session du bureau politique, le parti aborde dans un séminaire politique, la problématique du moment : la modification

En direct : Meeting du CDP au Stade du 4-Août

Posté par - 21 juin 2014

Suivez le meeting du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) en direct du Stade du 4-Août, ce 21 juin 2014 pour soutenir l’éventuelle organisation d’un référendum sur la modification de l’article 37 de la Constitution burkinabè.  17h Fin des discours. Début du concert. Fin du direct. 16h55 Fin du discours d’Assimi Koanda. →

« Le régime de Compaoré est adepte d’élections aux résultats connus d’avance » (Arba Diallo)

Posté par - 21 mai 2014

L’opposition politique burkinabè ne veut pas d’un référendum sur l’article 37 de la Constitution. Pourquoi ? « Nous savons qu’ils sont des adeptes dans l’organisation d’élections dont les résultats sont connus à l’avance. Nous savons de quoi ils sont capables », explique Hama Arba Diallo, membre du Chef file de l’opposition. Dans ce cas, si le projet est

Burkina : S’il y a référendum, “l’ADF/RDA votera non”

Posté par - 18 mai 2014

Le porte-parole de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), le député Zacharia Tiemtoré, était face à Adjima David Thiombiano dans l’émission dominicale « Point de vue », ce 18 mai 2014 sur la RTB Télé. Il y a réaffirmé la position de la troisième force parlementaire du Burkina : en cas de référendum, « l’ADF/RDA votera

Référendum au Burkina : L’opposition lance une campagne de refus

Posté par - 15 mai 2014

L’opposition politique burkinabè n’a plus de doute. Le Président du Faso veut organiser un référendum pour modifier l’article 37 de la Constitution afin de briguer un autre mandat en 2015. Elle a donc annoncé, lors d’un point de presse ce 15 mai 2014, qu’elle lance une « campagne contre le référendum » dont le début est un

Burkina : Blaise Compaoré de retour à la maison !

Posté par - 12 mai 2014

Depuis la Journée nationale de la femme célébrée à Dédougou, le Président du Faso, Blaise Compaoré, donne l’impression qu’il consacre désormais tout son temps à ses compatriotes. Ces derniers devraient se réjouir, après toutes ces heures passées à s’occuper des problèmes de leurs voisins. Banfora, Fada, Koupèla, Bagré, Tenkodogo, Zorgho, Koudougou, Réo, Poa, Ramongo, Kokologho.

Référendum au Burkina : Etienne Traoré remercie Bouba Yaguibou

Posté par - 30 avril 2014

Dans un article paru le 28 avril 2014, Burkina 24 retranscrivait la réaction de Me Bouba Yaguibou, député-maire et Secrétaire adjoint de l’ADF/RDA sur l’appel lancé par le CDP au Président pour l’organisation d’un référendum sur l’article 37 de la Constitution. Dans une opinion parvenue à Burkina 24, le Pr Etienne Traoré dit “merci à

Présidentielle 2015 : L’UPC Italie appelle à soutenir des leaders politiques « moralement irréprochables »

Posté par - 16 avril 2014

La Fédération de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) d’Italie, présidée par Tidiane Guéné, dans une déclaration parvenue à Burkina, croit que le changement en 2015 « passera nécessairement nécessairement par des leaders politiques compétents et moralement irréprochables, appliquant un système politique efficace et différent de ce qui nous a été donné de vivre

Lettre ouverte à Guillaume Soro : “Les chefs d’Etat doivent quitter plutôt les affaires en laissant des institutions fortes et solides”

Posté par - 17 janvier 2014

Adama Ouédraogo, étudiant en droit, a écrit la lettre ouverte   qui suit à Guillaume Soro, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire pour le remercier de l’attention apportée à la précédente  lettre d’Aziz Sana, un autre étudiant burkinabè. Il profite pour donner son point de vue sur la limitation des mandats présidentiels et sur l’avenir politique

Lettre ouverte d’Aziz Sana à Guillaume Soro : Conseillez “au président du Faso de ne pas s’accrocher au pouvoir”

Posté par - 9 janvier 2014

Ceci est une lettre ouverte, parvenue à Burkina 24, de Aziz Sana, doctorant burkinabè en économie, adressée au Président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Il dit l’admirer et lui demande d’apporter “une pierre positive à la tranquillité au Burkina Faso” en conseillant “au président de Faso de ne pas s’accrocher au pouvoir“. De mon

FEDAP/BC : Meeting de soutien à Blaise Compaoré le 11 janvier à Bobo

Posté par - 9 janvier 2014

Fédération associative pour la paix et le progrès avec Blaise Compaoré (FEDAP/BC)  organisera le 11 janvier 2014 à Bobo-Dioulasso un meeting de soutien au Président du Faso Blaise Compaoré. Son président, Adama Zongo, a confirmé cette rencontre avec nos confrères de L’Observateur Paalga. Selon Adama Zongo, l’ampleur de la mobilisation de ce jour-là démontrera que