Banque agricole : La CPF en ordre de bataille

Posté par - 1 avril 2018

En attendant l’opérationnalisation de la Banque agricole au capital de 15 milliards de francs CFA, le monde paysan organisé à travers la Confédération paysanne du Faso (CPF) invite ses acteurs à se mettre à jour et en ordre afin que cette banque vive pour leur rendre les services attendus. Au Premier ministère, d’où tout est

Agriculture : Les acteurs non étatiques s’informent pour mieux interroger les politiques publiques

Posté par - 27 septembre 2017

Pour s’assurer que les acteurs non étatiques s’impliquent à fond dans la mise en œuvre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA), la Confédération paysanne du Faso (CPF) et Oxfam Burkina s’activent pour le renforcement de leur engagement au niveau national. Deux jours durant à compter de ce mercredi 27 septembre

Bassiaka Dao: « Il ne faut pas concevoir des stratégies dans les bureaux et les imposer »

Posté par - 6 mars 2016

Les paysans font face à d’innombrables défis allant de l’accès au crédit de financement de leurs activités à l’écoulement du surplus de production.  Bassiaka Dao, premier responsable de la Confédération paysanne du Faso (CPF)  et ses collaborateurs, ont des pistes à suggérer aux politiques pour faire de l’agriculture un secteur pourvoyeur d’emplois au même titre

Agriculture : Valoriser le travail des femmes rurales pour la sécurité alimentaire

Posté par - 2 mars 2014

Dans l’agriculture au Burkina, les femmes jouent un rôle non négligeable, qui n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur. La Confédération Paysanne du Faso (CPF), en partenariat avec le Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG) et Oxfam, ont décidé de réfléchir sur le rôle des femmes dans la mise en œuvre du Programme

Sécurité alimentaire : Un forum pour prouver l’efficacité des exploitations agricoles familiales

Posté par - 28 novembre 2013

La Confédération paysanne du Faso (CPF) continue sa croisade pour la reconnaissance des exploitations agricoles familiales au Burkina. Du 28 au 30 novembre 2013, elle organise un forum pour prouver leur capacité à relever le défi de la sécurité alimentaire et inviter le gouvernement à les prendre en compte dans les différentes politiques agricoles. Au

Tarif extérieur commun de la CEDEAO : Il « déstructurera l’économie burkinabè »

Posté par - 7 novembre 2013

Des organisations de la société civile burkinabè dénoncent la décision des Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) d’accepter les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne. Elles protestent également contre la structure définitive du Tarif extérieur commun (TEC). Pour la Confédération paysanne du Faso (CPF), ces décisions