Crise malienne : un accord sous pression, succession d’obstacles

Posté par - 22 mai 2012

Le Président par intérim Dioncounda Traoré devra rester à la tête du Mali pendant 12 mois après expiration des quarante jours constitutionnels de transition. C’est ce qui a été conclu entre la junte, les autorités transitoires et la CEDEAO à Bamako le dimanche 20 mai 2012. Malgré cet accord consensuel, des bamakois ont crié à l’usurpation de