Burkina : Le député Daouda Simboro démissionne de l’Assemblée nationale

Posté par - 5 novembre 2019

Le député Daouda Simboro a rendu sa démission de l’Assemblée nationale ce 5 novembre 2019 au président de l’hémicycle. Il dit vouloir honorer des “engagements”. Le député Daouda Simboro quitte l’Assemblée nationale. Contacté par Burkina24, il explique que cette décision répond à un engagement qu’il a pris à son élection comme député de la Kossi.

Daouda Simboro : « Les syndicats devraient être capables de prendre ce qu’on leur propose »

Posté par - 13 janvier 2018

« Même si on leur donne de l’urticaire aujourd’hui, on est toujours ensemble ». C’est le commentaire que Daouda Simboro, président du groupe parlementaire Union pour la démocratie et le changement  renouveau démocratique (UPC/RD), fait à propos du différend qui oppose son groupe à un autre groupe de l’UPC. Le vendredi 12 janvier 2018, il était dans

Assemblée nationale : Le groupe parlementaire UPC/RD reconnu

Posté par - 25 octobre 2017

L’Assemblée nationale a entériné la création du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement UPC/Renouveau démocratique le lundi 23 octobre 2017. Le président du parti d’Opposition, Zéphirin Diabré avait dit ne pas prendre en considération l’existence de ce groupe composé de 13 députés démissionnaires du groupe parlementaire UPC. La démission des 13 du

Des militants de l’UPC ne digèrent pas la “trahison” des 13

Posté par - 10 octobre 2017

La démission des  13 députés du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) fait toujours des gorges chaudes au sein du parti d’Opposition. Après la déclaration du porte- parole du parti, la conférence de presse du président du parti, c’est au tour des militants « qui ont saigné, souffert, dépensé et battu

UPC/Renouveau démocratique : Un complot du MPP, selon Zéphirin Diabré

Posté par - 9 octobre 2017

En conférence de presse le lundi 9 octobre 2017, le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), dit ne pas reconnaître le nouveau groupe parlementaire UPC renouveau démocratique. « A l’heure où nous parlons, il n’existe pas un groupe parlementaire dénommé l’UPC/renouveau », indique Zéphirin Diabré. Selon le président de l’UPC, cette affaire n’est qu’un

Burkina : 13 députés de l’UPC forment un autre groupe parlementaire

Posté par - 5 octobre 2017

Des députés de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont quitté leur groupe parlementaire à l’Assemblée nationale pour en former un autre. C’est l’information reçue par Burkina 24 le jeudi 5 octobre 2017 et confirmée par Daouda Simboro, président du groupe parlementaire. Au total, ce sont 13 députés « pour l’instant » qui ont démissionné

Daouda Simboro : « On ne fera pas de cadeau au président Sakandé »

Posté par - 8 septembre 2017

L’Opposition burkinabè n’a pas présenté de candidat lors de l’élection du Président de l’Assemblée nationale en remplacement de Salifou Diallo, décédé le 19 août 2017. Le président du Groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC), Daouda Simboro s’explique : « il ne fallait pas ajouter une crise parlementaire à la crise sociale ». C’est désormais

Le député Kiemdé exclu de l’UPC

Posté par - 21 juillet 2017

Les députés Albert Elisée Kiemdé et Jacques Palenfo ont été sanctionnés par leur parti, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) suite au vote du 3 juillet 2017 relatif au Partenariat privé-public (PPP). Ces députés de l’opposition avaient soutenu la loi prônée par le parti au pouvoir en votant le Oui. Les sanctions sont

« Si j’étais syndicaliste, il faudra qu’on me présente des excuses » (Député Daouda Simboro)

Posté par - 1 mars 2017

« Je ne pense pas qu’il ait choisi les bons mots et la bonne manière lorsqu’il a apostrophé les syndicats. S’il connait la vie syndicale au Burkina, il sait que les syndicats sont autonomes par rapport aux partis politiques, ils sont émancipés par rapport aux partis politiques », ainsi commence le député Daouda Simboro en analysant les