PNGT 2 : De l’impact du programme à l’heure du bilan

Posté par - 28 janvier 2019

Après quinze ans d’implémentation, l’heure est à la capacitation autour du Programme national de gestion des terroirs phase 2 (PNGT 2). Deux jours durant, les acteurs impliqués dans le processus se pencheront sur l’historique, les objectifs, les axes d’intervention, les résultats et les impacts du programme orienté développement local. Réduire la pauvreté en accélérant le

Catastrophes naturelles au Burkina : Le ministère de l’administration territoriale fait de la prévention

Posté par - 11 août 2018

Pour s’assurer que chaque acteur connaisse son rôle et joue sa partition comme il se doit en cas de survenue d’une crise, le ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation a initié une rencontre d’information afin que les intéressés sachent que faire en matière de protection civile. La protection civile est du ressort du

PNGT 2 : Un comptoir de vente de céréales pour les femmes de Zonsé

Posté par - 4 mai 2018

Au regard des « résultats mitigés des approches technicistes du sommet à la base » au lendemain de l’accession à l’indépendance, les dirigeants ont opté d’inverser la tendance à travers « une implication  progressive » des populations bénéficiaires dans l’exécution des actions de développement. Cette nouvelle approche a abouti à la création du Programme national de gestion des terroirs

Politique et administration : Les SG des mairies et des DRH se forment

Posté par - 14 décembre 2016

Une formation des Secrétaires généraux (SG) des mairies et des Directeurs des ressources humaines (DRH) de villes, capitales de communes et chefs-lieux de régions s’est inscrite dans le plan d’actions 2014-2017 pour « servir les administrés ». C’est dans ce cadre que la coopération Bordeaux/Ouagadougou a lancé ce mercredi 14 décembre 2016, une formation de 3 jours.

Bomborokouy : Le Centre médical privé d’électricité

Posté par - 28 juillet 2016

Depuis environ deux semaines, le Centre médical (CM) de Bomborokuy dans la Boucle du Mouhoun est privé d’électricité. Le service sanitaire doit environ 6 millions de F CFA à la SONABEL. Tout est parti d’un message adressé à Burkina24, le mercredi 28 juillet 2016, par un patient du CM de Bomborokuy. Il informe qu’il était

Plan local de développement : Les acteurs à la recherche des voix et moyens pour son amélioration.

Posté par - 21 mai 2016

L’une des innovations du processus de décentralisation au Burkina Faso est la compétence exclusive reconnue aux collectivités territoriales (région et commune) d’élaborer et de mettre en œuvre leur propre plan de développement dans le respect, des grandes orientations définies par l’Etat. Communément appelé PCD ou PRD en fonction du type de collectivité territoriale, les plans

Burkina : De nouveaux référentiels pour donner du « piquant » à la décentralisation

Posté par - 19 mai 2016

Le gouvernement burkinabè procède à l’élaboration de nouveaux référentiels pour la décentralisation. En vue de recueillir l’avis des partenaires techniques et financiers, le ministre d’Etat en charge de l’administration territoriale et de la décentralisation, Simon Compaoré, les a rencontrés ce 19 mai 2016 à Ouagadougou. Cela fait maintenant dix ans que le Burkina s’exerce à

Burkina : Le CGD se penche sur les enjeux et défis des municipales

Posté par - 4 mai 2016

Le Centre pour la gouvernance  et la démocratie (CGD) a initié ce mardi 3 mai 2016 à Ouagadougou un dialogue démocratique dans le but de susciter des réflexions sur les enjeux et défis des élections municipales du 22 mai prochain. Ce dialogue a regroupé plusieurs participants issus des partis politiques, des Organisations de la société

Processus de décentralisation : « Un guide » en élaboration pour les acteurs

Posté par - 15 décembre 2015

Dans le cadre de la validation des protocoles d’opérations dans les domaines de compétences transférées aux collectivités territoriales, le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation organise du 15 au 17 décembre, un atelier à Ouagadougou. Cette activité de « toilettage » des protocoles d’opérations rentre dans le cadre de la décentralisation qui est un transfert