Burkina Faso : 11 officiers spécialistes de l’Académie militaire Georges Namoano prêts à servir

Posté par - 15 septembre 2020

11 officiers spécialistes de l’Académie militaire Georges Namoano ont reçu leurs épaulettes de Sous-Lieutenants spécialistes ce mardi 15 septembre 2020 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie de sortie de promotion.  Ils ont pour parrain Jean Baptiste Ouédraogo, ancien Président du Faso. Après 9 mois de formation, la 10e promotion des officiers spécialistes de l’Académie Militaire

Tribune – Défense et sécurité au Burkina : Le CNESDS ou le défi de l’anticipation

Posté par - 24 octobre 2019

Ceci est une tribune de Yisso Bationo sur la situation sécuritaire au Burkina Faso.  Le Burkina Faso a décidé de la création du Centre national d’études stratégiques en défense et sécurité (CNESDS). C’est une initiative salutaire car dans ce pays, de nombreuses personnes sont parfois friandes des incantations et procès en sorcellerie que des réflexions

Burkina : Le CGD scrute les initiatives locales de sécurité

Posté par - 23 février 2019

Avec d’un côté des groupes d’autodéfense censés faire partie de Initiatives locales de sécurité (ILS) qui commettent des actes répréhensibles devant la loi et de l’autre, des forces de défense et de sécurité « premières demanderesses des contributions citoyennes » de l’aide de la population pour endiguer l’insécurité, que faire et comment s’y prendre ? Pour

Auguste Denise Barry : « L’Afrique dispose des moyens pour rattraper son retard »

Posté par - 7 septembre 2017

Le premier colloque international de Ouagadougou sur la sécurité et la défense a connu son épilogue ce jeudi 7 septembre 2017. « Perspectives sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne : Quelles stratégies efficientes et transformationnelles ? » C’est le thème qui a réuni environ 500 personnes à Ouagadougou du 5 au 7 septembre 2017. Organisé sous forme de plénières et d’ateliers,

Industrie militaire : La République Tchèque expose ses compétences à Ouaga

Posté par - 23 mai 2017

La République tchèque mène actuellement une opération de séduction avec l’exposition d’échantillons des produits de son industrie militaire à Ouagadougou. Et c’est séduit en attendant que la diplomatie soit « activée », qu’est ressorti le ministre d’Etat, ministre de la sécurité Simon Compaoré qui était accompagné par le ministre de la défense, mais également des autorités militaires