Délits de presse au Burkina : Les amendes revues à la baisse

Posté par - 17 décembre 2015

Le gouvernement burkinabè  est revenu sur les dispositions portant répression des délits de presse au Burkina. Les amendes, fixées de 1 million à 5 millions de F CFA, ont été revues à la baisse et les médias ou journalistes fautifs devront désormais payer entre 500 000 F CFA et 3 millions de F CFA d’amende.  Les

Dépénalisation des délits de presse : « J’espère que ce sera chose réglée au cours de l’année », dixit Béatrice Damiba

Posté par - 14 janvier 2012

La dépénalisation des délits de presse figure en bonne place parmi les doléances du monde médiatique burkinabè. Lors de la cérémonie de présentation de vœux du Conseil supérieur de la Communication (CSC) à son personnel et aux  acteurs des médias, ce 13 janvier 2012, la présidente Béatrice Damiba a indiqué que « les plus hautes autorités