Election à la présidence de la BAD : la France s’en mêle

Posté par - 26 mai 2015

Donald Kaberuka, en fin de mandat à la tête de la Banque africaine de développement (BAD), laisse une institution financièrement solide. Toutefois, ses détracteurs l’accusent d’avoir délaissé les pays francophones au profit des anglophones. Un bilan flatteur Son bilan est des plus flatteurs. Sous son impulsion, cette prestigieuse institution africaine a triplé son capital depuis