Décès de Salifou Badini : Deuil silencieux à Ouagadougou

Posté par - 10 mars 2017

Ce vendredi 10 mars 2017, les membres du Bureau de la coordination des 16 syndicats de l’éducation ont organisé une marche silencieuse suivie d’un sit-in. Dans l’antre du problème, la situation qui prévaut au Nord et l’assassinat de l’enseignant, Salifou Badini, et d’un citoyen dans l’enceinte de l’école primaire de Kourfayel le 3 mars 2017.

Universités publiques du Burkina : Les enseignants en grève de 72 heures

Posté par - 18 mai 2016

Les enseignants-chercheurs, à travers leur syndicat, le Syndicat national autonome des enseignants-chercheurs (SYNADEC), observent une grève de 72 heures à compter de ce 18 mai 2016. Les raisons dans cette déclaration  parvenue à la rédaction de Burkina24. L’université, en sa qualité intrinsèque d’institution d’enseignement supérieur public, est plus que jamais le « Temple du savoir », celui

Koupéla : Des engins d’enseignants brûlés par des élèves

Posté par - 17 mai 2016

Des élèves du lycée départemental de Gounghin, situé à 25 km de Koupéla, dans la région du Centre-Est, ont incendié les engins de trois de leurs enseignants ce 16 mai 2016, informe l’Agence d’information du Burkina. «Ils ont brûlé ma moto devant moi, brulé la moto du censeur devant lui et brûlé la moto du

Education nationale : Le SYNATEB hausse le ton

Posté par - 11 mai 2016

Ceci est une déclaration du Syndicat national des travailleurs   de l’éducation de base (SYNATEB) sur le système éducatif national. Le système éducatif burkinabè vit une des périodes les plus critiques de son histoire. En effet, depuis le pouvoir de la quatrième république, la gestion du système éducatif a atteint un degré insupportable et a fini

Nagaré : « Ces actes-là seront sanctionnés avec la plus grande rigueur » (ministre)

Posté par - 21 avril 2016

 Le ministre de l’éducation nationale Jean-Martin Coulibaly s’est rendu à Nagaré, théâtre des tristes évènements du 14 avril dernier où des enseignants ont été agressés par leurs élèves. Le ministre y a assuré que ces actes seront punis. « Ces actes-là seront sanctionnés avec la plus grande rigueur. Ceux qui en sont auteurs, les instigateurs, les

Burkina : Des syndicats d’enseignants manifestent pour une éducation de qualité

Posté par - 8 octobre 2014

Des syndicats d’enseignants (13) ont organisé une marche ce 8 octobre 2014  à Ouagadougou pour revendiquer des conditions d’une éducation de qualité au Burkina. La manifestation entre dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de l’enseignant (JME). Lors de cette marche, dont le point culminant était le Rond-point des Nations Unies, les

Ouaga : les élèves dans la rue, le ministre Ouattara rencontre les chefs d’établissement

Posté par - 13 mai 2013

Après la manifestation des élèves de ce lundi 13 mai 2013, le ministre des Enseignements secondaire et supérieur a rencontré les chefs d’établissement à Ouagadougou. Au menu, les revendications des enseignants et les manifestations des élèves du  6 et du 13 mai 2013. Des enseignants qui revendiquent l’application des engagements du gouvernement, des élèves qui

Ouagadougou: les élèves devancent leurs enseignants dans la rue

Posté par - 6 mai 2013

Suite à l’annonce du mot d’ordre de grève des enseignants du secondaire lancé pour le 10 mai prochain, les élèves de Ouagadougou ont observé une grève ce 6 mai en brandissant des pancartes où on pouvait lire “Nous voulons une augmentation de salaire de nos enseignants“, “Nous ne voulons pas d’année blanche“.   Les élèves de

Enseignement au Burkina : le regard du citoyen lambda

Posté par - 15 février 2012

La triennale sur l’éducation et la formation en Afrique a déroulé ses tapis à Ouagadougou. Les experts de la question cogitent et réfléchissent sur comment améliorer l’éducation en Afrique. Burkina24 a voulu donner le point de vue des parents d’élèves. Nous vous proposons surtout l’avis de ceux qu’on pourrait écarter de la table des discussions

“Il serait adéquat qu’au plus haut sommet des sanctions soient infligées aux coupables de détournements et qu’on mette véritablement l’accent sur l’éducation” dixit Banza Baya, DG de l’INSD

Posté par - 19 novembre 2011

De passage à Montréal au mois d’août 2011, Le professeur Banza Baya alors Directeur de l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) de l’Université de Ouagadougou avait accordé une entrevue à Burkina24. Burkina24 : Bonjour M.BAYA Banza, et merci d’avoir répondu à notre invitation. Banza Baya (BB): C’est un plaisir de vous rencontrer et c’est