Mercure de la semaine : Y a-t-il de la qualité dans cette quantité d’écoles ?

Posté par - 17 septembre 2012

Arrosés par la volonté de l’Etat burkinabè de passer le relais de l’éducation au secteur privé, les lycées, collèges et universités non publics poussent avec enthousiasme et empressement aux quatre coins du Faso. Une bonne chose. Mais est-on certain que la graine et l’ivraie ne se mélangent pas dans ce foisonnement ? Le vice du gain