Burkina : Le Fonds minier de développement local « en danger » ?

Posté par - 6 avril 2017

Les textes régissant le code minier stipulent que 1% du chiffre d’affaires des compagnies minières doit être versé au profit du Fonds minier de développement local (FMDL). Une disposition que la Chambre des mines du Burkina (CMB) propose de plutôt répartir en deux parties, soit « 0,5% du chiffre d’affaires mensuel à verser au FMDL et