« Le Burkina Faso, digue contre la barbarie et l’obscurantisme »

Posté par - 26 mars 2019

Afin que la « digue contre la barbarie, contre l’obscurantisme » que constitue le Burkina Faso ne cède, le Conseil de sécurité des Nations-Unies co-présidé par la France et l’Allemagne a effectué le voyage de Ouagadougou pour mieux appréhender la situation et au passage « redonner une impulsion » à la force conjointe du G5 Sahel. La spirale d’attaques

France-Allemagne-G5 Sahel : Le conseil de sécurité de l’ONU à Ouaga

Posté par - 25 mars 2019

La France qui a opté de co-présider le conseil de sécurité de l’ONU avec l’Allemagne organise en ce moment une tournée au Mali et au Burkina Faso. Au cœur de la visite les contours de l’opérationnalisation de la force du G5 Sahel et les conditions préalables à son inscription sous le chapitre 7 de l’organisation