Putsch : « Tous ces morts pour ça ? » (Me Farama)

Posté par - 3 avril 2019

Au Tribunal militaire, l’audience entrant dans le cadre du coup de force de septembre 2015 a débuté, le mercredi 3 avril 2019, avec les observations du Parquet militaire à propos des éléments vidéo diffusés le mardi 2 avril 2019. Ces débats ont occupé toute la journée donnant lieu à un véritable pugilat verbal entre avocats

Putsch : Une « connexion » MNLA et RSP exposée par le Parquet

Posté par - 25 mars 2019

Le lundi 25 mars 2019, le Tribunal militaire a procédé à la diffusion d’écoutes téléphoniques impliquant, selon le Parquet militaire, le général Gilbert Diendéré en conversation avec plusieurs personnes dont le défunt leader du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Mahamadou Djéri Maïga. Mais bien avant ces diffusions, le Parquet militaire a produit un

Procès du putsch : « Guillaume Soro a reconnu ce qu’il a dit »

Posté par - 13 mars 2019

L’audition de Cheriff Moumina Sy, actuel ministre d’Etat, ministre de la défense, mais Président du Conseil national de la Transition (CNT), organe législatif de la Transition, au moment du Coup d’Etat de septembre 2015 a été assez houleuse dans la soirée du mercredi 13 mars 2019 lorsqu’il répondait aux nombreuses questions de Me Dieudonné Bonkoungou,

Me Kam : « Je constate que le général a jeté les armes »

Posté par - 12 mars 2019

A sa deuxième journée d’audition à la barre en qualité de témoin « privilégié » du Coup d’Etat car ayant participé aux différentes négociations dans la nuit du 16 au 17 septembre 2015, l’ancien Président du Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo, n’a pas varié dans ses propos, tenus la veille. En somme, la hiérarchie militaire a refusé

Jean-Baptiste Ouédraogo : A Naaba Koom II, “nous étions dans la gueule du loup”

Posté par - 11 mars 2019

« Introduisez le témoin, Président Jean Baptiste Ouédraogo ». Ainsi a débuté l’audience du lundi 11 mars 2019 au Tribunal militaire à Ouagadougou avec la suite des auditions des témoins. Jean-Baptiste Ouédraogo, ancien Président du Faso a fait sa déposition. Mais bien avant, le témoin a fait une déclaration liminaire « en raison de l’importance historique

Putsch : Diendéré absent, la séance suspendue

Posté par - 7 mars 2019

Sauf cataclysme, le Président du Conseil national de la Transition (CNT) au moment du coup de force de septembre 2015 et actuel ministre de la défense, Cheriff Sy, sera à la barre en début de semaine prochaine. Il est le premier de la nouvelle liste des témoins annoncée par le Tribunal, le jeudi 7 mars

Putsch : La Gendarmerie nie avoir demandé du matériel

Posté par - 1 mars 2019

« La hiérarchie a refusé d’accompagner le Coup d’Etat ». C’est la phrase lancée le vendredi 1er mars 2019 par le Colonel-major Tuandaba Coulibaly, chef d’état-major de la gendarmerie nationale (CEMGN) au moment des faits. Il corrobore les déclarations du général Pingrénoma Zagré, chef d’état-major général des armées (CEMGA) au moment du coup de force

Putsch : La gendarmerie a reçu 700 grenades lacrymogènes du CND

Posté par - 6 février 2019

Dans l’après-midi du mercredi 6 février 2019, le lieutenant-colonel Kanou Coulibaly, commandant du groupement mobile de la gendarmerie au moment du Coup de force perpétré par certains éléments de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP), a été appelé à la barre en tant que témoin du Parquet. Il a tenu des propos qui ont conforté

Burkina : 5 phrases qui ont marqué l’année 2018

Posté par - 1 janvier 2019

L’année 2018 au Burkina Faso aura été marquée par plusieurs citations provenant d’acteurs politiques. En rétrospective, Burkina 24 en a choisi, subjectivement, cinq (publiées sur le site Burkina24.com) qui ont marqué les esprits ou déclenché une salve de débats ou de critiques. « Nous aurons la suprématie » Les faits qui préoccupent énormément les Burkinabè depuis trois

Pr Seyni Ouédraogo : « Il est bon que des Burkinabè écrivent l’histoire des Burkinabè »

Posté par - 22 février 2018

Avec « Le Général Gilbert Diendéré parle », Serge Atiana Oulon a réussi à entrer en contact avec l’homme « présenté comme la boite noire » de l’ère Blaise Compaoré. Présent à la dédicace de l’œuvre ce 22 février 2018, le ministre de la fonction publique s’est prononcé sur cet ouvrage scientifique écrit par un Burkinabè. Germain Bitou Nama,

Tribunal militaire : “Les premières audiences commencent le 20 décembre 2016” (Alioune Zanré)

Posté par - 8 décembre 2016

En conférence de presse ce jeudi 8 décembre 2016, la justice militaire fait le point sur les dossiers judiciaires en traitement. Si certains dossiers suivent tranquillement leur évolution, d’autres par contre ont été ralentis par des « incidents », note Alioune Zanré, commissaire du Gouvernement près le Tribunal militaire. [Article mis à jour le 8 décembre à

Le Général Gilbert Diendéré a été remis aux autorités de la transition

Posté par - 1 octobre 2015

Le Général Gilbert Diendéré, auteur du coup d’Etat du 17 septembre 2015 à la tête de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP), a été remis aux autorités ce 1er octobre 2015 à 14h30. [Article mis à jour à 19h] Le Général Diendéré se trouvait dans une enclave diplomatique depuis l’assaut mené le 29 septembre 2015 contre

Situation nationale au Burkina : Le message du gouvernement de transition

Posté par - 28 septembre 2015

Ceci est un message du gouvernement de transition sur la situation nationale et plus particulièrement sur le processus de désarmement de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Peuple du Burkina Faso Notre cher pays traverse une situation particulièrement grave. Depuis le coup d’Etat du 16 septembre 2015 que vous avez massivement rejeté, les institutions de la

Au Général qui perd ses galons

Posté par - 25 septembre 2015

Ceci est un poème d’Emile Lalsaga adressé au Général  Gilbert Diendéré. Dites au Général que le coup d’Etat n’est pas fini ; Que, par sa faute, des vies innocentes sont parties, Que des blessés de tout genre restent meurtris Et que le vaillant peuple burkinabè a été trahi. Dites au Général que le putsch n’est pas

Enquête sur le crash du vol d’Air Algérie : une équipe judiciaire française à Ouagadougou

Posté par - 1 septembre 2014

Après celle technique, une équipe judiciaire française séjourne à Ouagadougou pour la suite de l’enquête. Avec le chef de l’équipe de gestion de la cellule de crise du Burkina, le général Gilbert Diendéré, l’équipe judiciaire composée de trois Français a rencontré, ce lundi 1er Septembre 2014 à Ouagadougou, les hommes de médias et le bureau de l’association