Gilles Thibault : «Les Burkinabè n’ont de leçons à recevoir de personne »

Posté par - 14/07/2016

Il n’y aura pas de « lenga » non plus Gilles Thibault, ambassadeur de la République française au Burkina Faso. Il a lui-même fait l’annonce dans la soirée du 14 juillet 2016, 227ème anniversaire de la Prise de Bastille, dont la France célèbre l’événement ce jour. Sur le point de départ, l’ambassadeur a passé en revue les

Burkina : La France appuiera les élections municipales

Posté par - 26/04/2016

Dans le cadre de la tenue des élections municipales du 22 mai 2016, des acteurs essentiels dans l’organisation  s’apprêtent. Les médias, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Conseil d’Etat, en partenariat avec l’Ambassade de France, ont présenté les activités prévues à cet effet ce mardi 26 avril 2016 à Ouagadougou. Un appui financier

Burkina : La France ne renforcera pas sa présence militaire

Posté par - 22/01/2016

La situation que vit le Burkina Faso a été au centre de la rencontre entre le président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salif Diallo et l’ambassadeur de la France au Burkina, Gilles Thibault ce vendredi 22 janvier 2016. Ce dernier dit être venu assurer du plein soutien de la France au Burkina. Gilles Thibault s’explique

Elections au Burkina : La France offre plus de 3 millions d’Euro

Posté par - 05/05/2015

Le Burkina Faso vient de recevoir une enveloppe financière de plus de trois millions d’Euro, près de 2 milliards de F CFA,  de la part de la France, pays partenaire. Cet apport aux élections prochaines c’est effectué avec le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité ce mardi 5 mai 2015

“Je suis certain qu’il y a suffisamment de bon sens pour qu’aucune ligne rouge ne soit franchie” (Ambassadeur de France au Burkina)

Posté par - 14/07/2014

L’ambassadeur de France au Burkina, Gilles Thibault, s’est prononcé sur la situation politique nationale du Burkina, à l’occasion de la célébration de la fête nationale française, ce 14 juillet 2014  à sa résidence  à Ouagadougou. “Je suis certain qu’il y a suffisamment de bon sens pour qu’aucune ligne rouge ne soit franchie“, a-t-il déclaré, selon