Enceinte, « ma famille m’a chassée de la cour »

Posté par - 6 juin 2017

Au Burkina Faso, des filles continuent d’être bannies pour des raisons de grossesses précoces et non désirées. Mises en marge de l’affection des siens, elles doivent faire face aux affres de l’exclusion sociale. De nombreuses filles entrées précocement dans la vie sexuelle n’utilisent pas les méthodes contraceptives. En conséquence, elles s’exposent entre autres à des