L’horlogerie, un métier en voie de disparition à Ouagadougou

Posté par - 24 juillet 2014

Avec la modernisation et le développement des nouvelles technologies, il est des métiers qui perdent de plus en plus d’adeptes et d’utilité. Parmi eux, l’horlogerie : il n’est plus commun de voir dans la capitale burkinabè quelqu’un qui se consacre à réparer les montres et horloges. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Alfred Lankoandé, un