Indépendance de la justice : Un mouvement donne l’alerte

Posté par - 4 octobre 2016

Dans cette lettre ouverte adressée au Président de la Commission constitutionnelle, le Mouvement en âme et conscience s’inquiète sur l’avenir de l’indépendance de la Justice au Burkina Faso.  Monsieur le Président de la Commission, Vous êtes investi d’une lourde mission qui consiste à rédiger une nouvelle Constitution qui va ouvrir la voie à la cinquième