Haute cour de justice : Luc Adolphe Tiao en liberté provisoire

Posté par - 25 novembre 2016

L’ancien Premier ministre burkinabè Luc Adolphe Tiao bénéficie d’une liberté provisoire pour raison médicale. Il avait été arrêté dans le cadre de l’enquête sur l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui a occasionné plusieurs morts.  Luc Adolphe Tiao, le dernier Premier ministre de l’ancien président burkinabè Blaise Compaoré, bénéficie d’une liberté provisoire pour raison médicale, a indiqué la

« Le père Noël est passé à la justice, mais l’esprit Saint est toujours attendu » (Me Farama)

Posté par - 13 novembre 2016

Dans la série des commémorations de l’An II de l’insurrection populaire, la Coalition Ditanyè a organisé le 12 novembre 2016, un panel-débat avec pour thème général : « Que reste-t-il de l’esprit de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre ? ». Animée par le Pr Luc Marius Ibriga, Me Prosper Farama et le Dr Abdoulaye Barro, la rencontre

An II de l’insurrection populaire : Les femmes magnifiées

Posté par - 1 novembre 2016

Le 27 octobre 2014, des femmes étaient sorties avec  des spatules protester contre la modification de l’article 37. A l’occasion de la célébration de l’An II de l’insurrection populaire, la Coalition Burkindi a organisé une cérémonie ce 1e novembre 2016 pour magnifier la femme battante pour le sacrifice consenti au nom de la liberté et

Bobo : Une rue baptisée en souvenir de l’insurrection populaire

Posté par - 1 novembre 2016

La ville de Bobo-Dioulasso a rendu un hommage aux martyrs de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 à travers une marche meeting organisée ce lundi 31 octobre 2016. Prévue pour 07h, ce n’est qu’aux environ de 08h30 que cette marche a débuté.  Une faible participation de la population ainsi que des organisations de la

Michel Kafando : « Le gouvernement actuel est condamné à avoir une justice pour les victimes »

Posté par - 31 octobre 2016

Aujourd’hui 31 octobre 2016, « ce n’est pas un jour comme un autre » pour l’ancien Président de la Transition Michel Kafando qui  a marqué de sa présence la cérémonie d’hommage aux martyrs de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015. Et pas seulement. “M’ba Michel” a déclaré que le gouvernement actuel « est

Insurrection populaire : Deux ans après, Bobo porte toujours les stigmates

Posté par - 31 octobre 2016

Le Burkina Faso commémore, les 30 et 31 octobre 2016, le deuxième anniversaire de la deuxième insurrection populaire de son histoire. Cette résistance historique a enregistré plusieurs pertes en vies humaines, des blessés qui, portent toujours les séquelles du drame ainsi que des édifices publics et privés qui ont été saccagés. C’est le cas à

An II de l’insurrection populaire : “L’UAS réaffirme son refus ferme de l’impunité”

Posté par - 30 octobre 2016

Dans cette déclaration, l’Union d’action syndicale (UAS) donne son analyse de l’an II de l’insurrection populaire d’octobre 2014. Les 30 et 31 octobre 2014, le peuple burkinabè, en particulier sa jeunesse, s’insurgeait contre le régime de Blaise COMPAORE, mettant à feu l’Assemblée Nationale et s’attaquant aux symboles et aux hommes du pouvoir déchu. L’insurrection a

Roch Kaboré : «L’insurrection appartient à tout le monde»

Posté par - 30 octobre 2016

Le Président du Faso, Roch Kaboré, a rencontré les blessés et les familles des victimes de l’insurrection populaire et du putsch manqué, ce dimanche 30 octobre 2016, au Palais présidentiel. Des « échanges directs et francs » ! C’est le moins que l’on puisse dire de la rencontre qui a duré environ deux heures. Plusieurs membres du gouvernement

Michel Kafando : « Nous pouvons être fiers de ce qui  a été fait dans ce pays » 

Posté par - 29 octobre 2016

Dans le cadre de la commémoration de l’An II de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, la Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement (CFDC), une coalition du Chef de file de l’opposition politique (CFOP), organise ce samedi 29 octobre 2016 au Conseil burkinabè des chargeurs, la Conférence nationale sur l’insurrection (CNI).

Zéphirin Diabré : “L’insurrection appartient au peuple et à son histoire”

Posté par - 29 octobre 2016

La Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement (CFDC) organise ce 29 octobre 2016  à Ouagadougou la conférence nationale sur l’insurrection populaire et les défis post-insurrectionnels. Elle s’étale sur toute la journée avec essentiellement des panels sur différents thèmes.  Cette conférence connaît la présence effective de Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique

An II de l’insurrection : Les parents des blessés disent “merci” à Salifou Diallo

Posté par - 29 octobre 2016

Une délégation des parents des victimes de l’insurrection et du putsch a été reçue à l’Assemblée nationale ce 29 octobre 2016 à Ouagadougou. Les visiteurs ont sollicité cette rencontre pour remercier le président du Parlement, Salifou Diallo, pour avoir favorisé l’évacuation de blessés urgents hors du Burkina pour des soins. La délégation des proches des

Insurrection populaire : “Ce qui est passé est passé”, selon la CODER

Posté par - 28 octobre 2016

Dans cette déclaration, la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) s’exprime sur l’An II de l’insurrection populaire d’octobre 2014.  L’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, dont on commémore le deuxième anniversaire, marque une date importante dans l’histoire politique du Burkina Faso. Pas seulement parce qu’elle a entraîné la chute du

An II de l’insurrection : “Le rêve du changement a fait place à la déception”

Posté par - 27 octobre 2016

Dans cette déclaration, le Mouvement Le Dytaniè donne son analyse des deux ans de l’insurrection populaire. Le tableau qu’il dresse n’est pas très luisant. Deux années après L’INSURRECTION POPULAIRE d’octobre 2014, le PEUPLE burkinabè se demande toujours à quand la réponse  à ses attentes. Les 30 et 31 octobre 2014, notre peuple a mis fin

AN II de l’insurrection populaire : L’analyse de la CCVC Ouaga

Posté par - 26 octobre 2016

Dans cette déclaration, la Coordination des Coalitions contre la vie chère de la ville de Ouagadougou donne son analyse de la situation du Burkina, deux ans après l’insurrection populaire.  A l’occasion de la commémoration du 2è anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, la Coordination des CCVC appelle les populations de la

Conférence nationale sur l’Insurrection et les défis du Burkina post-insurrectionnel le 29 octobre au CBC

Posté par - 25 octobre 2016

Citoyennes, citoyens burkinabè, La Coalition des Forces Démocratiques pour un vrai Changement (CFDC) a l’honneur de vous informer de la tenue de la Conférence Nationale sur l’Insurrection et les défis du Burkina post-insurrectionnel, au CBC/Ouagadougou le samedi 29 octobre 2016 sous le thème « Insurrection et aspirations au changement du peuple burkinabè : bilans et perspectives pour

Zéphirin Diabré : « En politique, il n’y a ni ami éternel, ni ennemi éternel»

Posté par - 25 octobre 2016

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina fait partie des sujets au centre de l’actualité nationale. D’abord, parce que l’institution semble être divisée à cause de deux regroupements qui s’y sont récemment créés : la Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement (CFDC) et la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale

Burkina: Le Boulevard France-Afrique deviendra “Boulevard de l’insurrection populaire”

Posté par - 21 octobre 2016

Le gouvernement burkinabè commémorera le deuxième anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Cette commémoration sera marquée par plusieurs activités qui s’étaleront du 27 au 31 octobre 2016.  De nombreuses activités sont prévues pour marquer les deux ans de l’insurrection qui a conduit à la chute du président Blaise Compaoré le 31 octobre

Commémoration de l’insurrection populaire : Le gouvernement veut en faire « un élément fédérateur »

Posté par - 12 octobre 2016

La coalition des forces démocratiques pour un vrai changement (CFDC) prépare une célébration à sa manière de l’an II de l’insurrection populaire d’octobre 2014. Une position que ne comprend pas le gouvernement qui souhaite en faire « un élément fédérateur » et  « symbolique d’un Burkina qui se reconstruit »    Le porte-parole du gouvernement compare la célébration de

Martyrs : « L’appareil judiciaire n’a pas encore joué sa partition » (Abdoulaye Yogo)

Posté par - 26 septembre 2016

Les dossiers judiciaires en « souffrance », le « dysfonctionnement » des réseaux de téléphonie, le problème du ciment ont été entre autres les sujets abordés par le Mouvement pour l’engagement et le réveil citoyen (MERCI) lors de sa conférence de presse. Celle-ci a eu lieu le lundi 26 septembre 2016 à Ouagadougou. Quelques jours après la commémoration de

Insurrection populaire : « Nous assistons à des querelles vaines et stupides»

Posté par - 24 septembre 2016

La Coalition contre la vie chère (CCVC) a décidé de réfléchir sur les acquis de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch du 16 septembre 2015. Un panel a été organisé ce 24 septembre 2016  à Ouagadougou sur le thème « défense et approfondissement des acquis de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et

Martyrs de l’insurrection et responsabilité de Zida : Les questions d’un citoyen

Posté par - 19 septembre 2016

Dans cette déclaration, un citoyen donne son opinion sur la responsabilité de l’ancien Premier ministre Isaac Zida par rapport aux personnes décédées lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014. Burkinabè, Je suis persuadé que je ne suis pas le seul citoyen en qui brûle le désir de s’exprimer sur la dernière sortie médiatique de madame le

Projet de conférence des insurgés : « Celui qui a l’art de rappeler les bagarres du passé s’en sortira toujours la tête percée »

Posté par - 9 septembre 2016

Dans cette déclaration,  Sibiri Nestor Samné se prononce sur la conférence des insurgés projetée par la Coalition Zeph 2015. L’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014 vécue par les Burkinabè est la résultante de la volonté affichée d’une portion du peuple d’imposer ses lois et du refus catégorique d’une autre portion, excédée par les abus

Martyrs au Burkina : Sept organisations entonnent «Le Dytaniè»

Posté par - 8 septembre 2016

Dans cette déclaration parvenue à la Rédaction de Burkina24, sept organisations de la société civile font, entre autres, un diagnostic de la gestion des dossiers judiciaires des crimes commis lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du putsch de septembre 2015. Jugeant cette gestion peu satisfaisante, tant par le pouvoir actuel que par l’opposition, elles

11-Décembre à Bobo : La bravoure de la « Jeunesse burkinabè» immortalisée

Posté par - 13 décembre 2015

Le Ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Dr Salifou Dembélé a baptisé le Rond-Point du cinquantenaire « Rond-point de la jeunesse burkinabè : Héros des soulèvements populaire du 30-31/10/2014 et 16/09/2015, commune de Bobo-Dioulasso ». La cérémonie a eu lieu le samedi 12 décembre 2015 à Bobo-Dioulasso. « Le gouvernement de la transition remercie

Burkina : « Discours d’une jeunesse insurgée » à l’adresse des gouvernants

Posté par - 23 novembre 2015

« Discours d’une jeunesse insurgée » est le titre de la troisième œuvre d’un jeune juriste, nouvelliste et essayiste, Youssouf Nakaosgnimdi Ouédraogo. Cette dernière œuvre a été dédicacée ce dimanche 22 novembre 2015 à l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM) en présence des parents, amis et quelques membres du gouvernement de la transition. «Discours d’une

Les familles des martyrs mettent en garde le futur Président du Faso

Posté par - 31 octobre 2015

Les familles des martyrs de l’insurrection et du putsch du 16 septembre attendent justice. Elles attendent aussi que la mort de leurs proches ne soit pas vaine. Quel sera le bon hommage ? Nébon Bamouni l’a expliqué lors de son intervention au nom de ces familles à la cérémonie d’hommage aux martyrs. Le “Burkina nouveau” selon