Incident sur le Pont Nazinon : Le plan C, créer une rébellion armée au Burkina

Posté par - 21 octobre 2016

Le ministre de la sécurité intérieure, Simon Compaoré accompagné du Chef d’Etat-major général des armées, le Général Pingrénoma Zagré et du Chef d’Etat-major de la Gendarmerie nationale, le  Colonel Tuandaba Coulibaly, a fait le point des enquêtes sur les évènements du Pont Nazinon et de l’attaque de Intagom. C’était ce vendredi 21 octobre 2016 à

Simon Compaoré : « Ils n’ont pas besoin de mots qui sapent leur moral »

Posté par - 17 octobre 2016

Après les unités d’intervention le dimanche 16 octobre 2016, le ministre de la sécurité était face aux directeurs provinciaux et régionaux de la police nationale l’après-midi du lundi 17 octobre 2016. Au menu, le point sur l’attaque d’Intagom et l’affaire du pont Nazinon et l’invite à « avoir son fusil en bandoulière, même en mangeant », parce

Attaque d’Intagom : Le nombre de morts porté à 7

Posté par - 16 octobre 2016

Le bilan de l’attaque perpétrée contre un détachement militaire burkinabè à Intagom dans le Sahel le  12 octobre 2016 s’est alourdi. Le militaire porté disparu a été retrouvé mort, portant le nombre de personnes décédées à 7. Lors de l’attaque d’Intagom, un militaire burkinabè avait été disparu. Après des recherches, il a été retrouvé malheureusement

Attaque d’Intagom : Le MPP “appelle à la vigilance du peuple”

Posté par - 14 octobre 2016

Dans cette déclaration, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) réagit à la récente attaque d’Intagom.  Dans la nuit du 11 au 12 octobre  2016,  des individus armés ont attaqué le poste avancé d’Intagom (province de l’Oudalan), localité située à cinq kilomètres de la frontière malienne. Cette barbarie inqualifiable, vient encore endeuiller le peuple

Attaque d’Intagom : «Nous avons alerté nos voisins maliens »

Posté par - 12 octobre 2016

Six morts dont 3 militaires burkinabè et 3 civils non encore identifiés et des assaillants en fuite au Mali voisin. C’est le bilan officiel dressé par le ministre de la sécurité sur l’attaque du détachement militaire déployé après l’attaque du poste de police qui avait coûté la vie à 3 policiers. « Ce matin aux alentours

Attaque d’Intagom: 3 militaires burkinabè morts et 2 assaillants abattus

Posté par - 12 octobre 2016

Le poste avancé burkinabè positionné à Intagom dans le Sahel à 5 km de la frontière du Mali et à une vingtaine de kilomètres de Tin Akoff, a essuyé une attaque d’individus “lourdement armés” non encore identifiés ce 12 octobre 2016, aux environs de 5h, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale,

Burkina : Trois policiers tués dans une attaque à main armée

Posté par - 1 juin 2016

Trois policiers ont perdu la vie dans l’attaque à main armée d’un poste frontalier à Intagom dans la Région du Sahel (près de la frontière du Mali) dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2016, a appris Burkina24 auprès de sources sécuritaires. L’attaque a été perpétrée par des individus  non encore identifiés. En