Côte d’Ivoire : L’ONG International Crisis Group suggère le report de la Présidentielle

Posté par - 30 septembre 2020

La pression s’accentue sur le pouvoir d’Abidjan. Après le Programme des Nations Unies pour le Développement, (PNUD)  et l’Union Européenne (UE), c’est au tour de l’Organisation Non-Gouvernementale belge « International Crisis Group » de préconiser le report de la présidentielle ivoirienne. La crise pré-electorale en cours en Côte d’Ivoire a suscité un communiqué de l’ONG

Coexistence religieuse: Le modèle burkinabè salué

Posté par - 11 septembre 2016

« Le Burkina Faso est une exception parmi les pays sahéliens en raison de sa grande diversité religieuse et de la tolérance qui y règne ».  C’est la conclusion à laquelle sont parvenus les chercheurs de l’International Crisis Group (ICG). L’organisation a publié son rapport intitulé «Burkina-Faso-preserver-l-equilibre-religieux» le 6 septembre 2016 dans lequel il est fait mention

Burkina : L’ancienne majorité doit « assumer son rôle constructif d’opposant », selon Crisis Group

Posté par - 24 juin 2015

Le nouveau code électoral, adopté en début avril 2015 au Burkina, constitue, pour l’ONG internationale, Crisis Group, « une menace non seulement pour les prochaines élections mais pour l’avenir, injectant le venin de l’exclusion politique dans un pays attaché au multipartisme et à la concertation ». L’ONG a formulé et publié ce 24 juin 2015, plusieurs mesures

RSP : Les recommandations d’International Crisis Group

Posté par - 30 janvier 2015

Question sensible au Burkina. Le débat public ne l’effleure pas  beaucoup. Mais la réforme du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) est un réel problème et un potentiel danger pour la transition, comme l’a souligné le dernier rapport d’International Crisis Group, consacré au Burkina Faso. Pour le Groupe, la réforme du RSP fait partie des trois

Transition au Burkina: Le rapport complet de International Crisis Group

Posté par - 24 juillet 2013

A moins de trois ans de l’élection présidentielle au Burkina, la situation politique est tendue. La question de la succession de Blaise Compaoré se pose désormais dans les débats internes mais également ailleurs, chez les analystes de l’International Crisis Group qui estiment que cette succession risque d’être difficile. Et pour cause? Lire le rapport complet de International

La succession de Blaise Compaoré risque d’être difficile, selon Crisis Group

Posté par - 23 juillet 2013

A moins de trois ans de l’élection présidentielle au Burkina, la situation politique est tendue. La question de la succession de Blaise Compaoré se pose désormais dans les débats internes mais également ailleurs, chez les analystes de l’International Crisis Group qui estiment que cette succession risque d’être difficile. Et pour cause?