Le Burkina condamné par la Cour africaine des Droits de l’Homme pour violation de la liberté d’expression

Posté par - 12 décembre 2014

Le Burkina Faso a été condamné par la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples. L’Etat burkinabè a deux ans maximum pour changer ses lois portant répression des délits de presse, en abrogeant notamment les peines privatives de liberté pour les journalistes. Selon le rapport fait par l’Union panafricaine des Avocats (UPA) sur l’affaire

Justice internationale : la CADHP examine la plainte d’un journaliste burkinabè

Posté par - 20 mars 2014

La Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) examine ce jeudi 20 mars 2014 une plainte pour violation de la liberté d’expression du journaliste Burkinabè Lohé Issa Konaté, rédacteur en chef de l’hebdomadaire ‘’L’Ouragan’’. Reconnu coupable de diffamation, d’injure publique et d’outrage à magistrat par les tribunaux, il avait été condamné par

Justice internationale: Amnesty International veut des réformes de la législation burkinabé pour mettre fin à l’impunité

Posté par - 21 novembre 2012

La législation burkinabé présente de nombreuses lacunes en matière de compétence universelle de ses juridictions, une situation fait du pays un potentiel refuge pour des criminels étrangers. Un rapport d’Amnesty International révèle de nombreux obstacles à l’exercice de la compétence universelles des juridictions burkinabé et recommande des réformes de la législation.

Justice internationale, la CPI confirme les charges contre quatre Kenyans

Posté par - 24 janvier 2012

Les juges de la cour pénale internationale ont confirmé le 23 janvier 2012 les charges contre quatre des six responsables Kényans, accusés de crimes contre l’humanité commis lors des violences postélectorales de 2007-2008. Cette décision ouvre la voie aux procès. Deux d’entre eux sont candidats à la prochaine élection présidentielle au Kenya et devront comparaître