Burkina : 27 nouveaux magistrats rejoignent la famille judiciaire

Posté par - 20 janvier 2020

Ils sont 27 nouveaux magistrats à prêter serment ce lundi 20 janvier 2020 à la cour d’appel de Ouagadougou.   Ils ont la maîtrise en droit et ont suivi avec succès la formation à l’école nationale de magistrature. Moment symbolique et chargé d’émotion, c’est en présence des parents, amis et connaissances qu’ils ont juré «

Justice : Halte pour commémorer les 20 ans du SBM

Posté par - 2 novembre 2019

1999- 2019, 20 ans que le Syndicat burkinabè des magistrats (SBM) existe. La commémoration de ce 20e anniversaire a eu lieu ce samedi 2 novembre 2019 à Ouagadougou, sous le thème « le SBM, 20 ans de lutte pour une magistrature indépendante, efficace et crédible ». Il y a 20 ans de cela que le

Justice : « Les résultats ne sont pas encore à la hauteur du sacrifice consenti »

Posté par - 29 octobre 2018

Début juillet 2017, la commission d’enquête du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a clos son enquête qui a révélé « l’existence de manquement à l’éthique et à la déontologie dans vingt-neuf (29) dossiers » et épinglait ainsi trente-sept (37) noms de magistrats, trois (03) avocats, cinq (05) greffiers, quatre (04) OPJ et APJ de la gendarmerie nationale.

Situation nationale : Des OSC posent le débat

Posté par - 17 juillet 2016

Le Cadre de concertation nationale des Organisations de la société civile (CCNOSC) a organisé ce samedi 16 juillet 2016 à Ouagadougou, un panel débat sur la situation nationale. Le passage à la 5e République, la problématique de la justice au Burkina Faso et le phénomène des Kolgwéogo ont été les sujets abordés par les panelistes.

Soupçons de corruption de magistrats : L’appel du Comité intersyndical

Posté par - 6 avril 2016

Ceci est une déclaration du Comité intersyndical des magistrats sur les « soupçons de faits d’extorsions de fonds qui auraient été commis par des juges, des gardes de sécurité pénitentiaires et une avocate ». La presse burkinabè a fait état ces derniers temps de soupçons de faits d’extorsions de fonds qui auraient été commis par des juges,

Décret en faveur des magistrats : “Levée totale” du mot d’ordre de grève

Posté par - 25 mars 2016

Ceci est un communiqué du Comité intersyndical des magistrats suite au dernier Compte rendu du conseil des ministres qui a adopté un certain nombre de décrets en faveur des magistrats. Le Comité intersyndical des magistrats regroupe le Syndicat des Magistrats du Burkina (SMB), le Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM) et le Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (SAMAB). 

Grève des magistrats : Le palais de justice de Tenkodogo au ralenti

Posté par - 1 mars 2016

A 24 heures de la fin de la grève des magistrats du Burkina, nous avons fait un tour au palais de justice de Tenkodogo. Ce lundi 29 février 2016, c’est une ambiance morose qui régnait. Si certains bureaux, notamment ceux des magistrats, sont fermés et d’autres comme ceux des greffiers, sont ouverts, tout fonctionnait au

Les trois syndicats de magistrats apportent “leur pleine solidarité” aux autorités de la transition

Posté par - 17 septembre 2015

Ceci est une déclaration des trois syndicats de magistrats au Burkina. Ils réclament le rétablissement de l’ordre constitutionnel et affirment ne pas obéir à toute autre autorité. C’est avec la plus grande consternation qui puisse être que le Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (SAMAB), le Syndicat des Magistrats Burkinabè (SMB) et le Syndicat Burkinabè

Burkina : Arrêt de travail des magistrats jusqu’à nouvel ordre

Posté par - 28 janvier 2015

Les magistrats, greffiers et agents de la justice observent un arrêt de travail, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Ils protestent contre « l’agression » de l’un des leurs au Palais de justice de Ouagadougou, ce 27 janvier 2015 et, d’une manière générale, exigent de meilleures conditions sécuritaires d’exercice de leurs fonctions. Les magistrats du TGI de Ouagadougou

Justice burkinabè : mouvement de magistrats en vue

Posté par - 14 juillet 2014

Le Conseil supérieur de la magistrature aura lieu le 15 juillet 2014 au palais présidentiel de Kossyam, informe un communiqué de la Direction de la présidence du Faso. La principale information est qu’il y aura un “mouvement de magistrats” et également “l’intégration et à la nomination de nouveaux magistrats“.

Boureima Badini-Somkinda Ouédraogo : L’UPC envisage porter plainte pour faux et usage de faux

Posté par - 31 octobre 2012

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) ne s’arrêtera pas à l’arrêt du Conseil constitutionnel qui déclare éligibles Boureima Badini et Somkinda Traoré/Ouédraogo au poste de député malgré leur statut de magistrat. Le parti de Zéphirin Diabré compte intenter un recours contre les décrets qui les déclarent en détachement. Mieux, le parti du Lion