Burkina : Le jour où la polarité disparaîtra de la sphère politique…

Posté par - 31 janvier 2018

Le « déni de la conviction politique » est perceptible dans la société burkinabè. A l’opposition comme dans la majorité présidentielle, « les têtes qui dépassent » sont comme un poids insupportable porté sur les épaules. Alors, les exécutifs des partis n’hésitent pas à les envoyer au-dessous de la surface, quitte à les étouffer, à les noyer.  Et si

Burkina : « Une majorité alternative de vrai changement » était envisagée révèle Zéphirin Diabré

Posté par - 7 février 2017

Lors d’une conférence de presse ce mardi 7 février 2017, le chef de file de l’opposition politique a battu en brèche la thèse de la cohabitation « contre-nature » brandit par Me Bénéwendé Sankara, le président de l’UNIRS/PS  et vice-président de l’Assemblée nationale, pour ne pas être resté dans l’opposition avec le CDP. Zéphirin Diabré a révélé  que