Dossiers judiciaires au Burkina : Décembre est là

Posté par - 21 novembre 2016

Indubitablement, l’une des raisons fondamentales qui ont conduit à l’insurrection populaire d’octobre 2014, c’est bien les questions de justice. La Justice était devenue l’antre de l’injustice aux yeux de nombreux citoyens. Les dossiers calfeutrés et couverts de toiles d’araignée dans les tiroirs des palais de justice avaient fini de convaincre que l’impunité a été intégrée

Koglweogo au Burkina : Attention à la ligne rouge !

Posté par - 14 mars 2016

Ce weekend, les Burkinabè ont été plongés dans l’émoi. Des groupes d’auto-défense, plus connus sous le nom de « Koglweogo », ont décidé d’attaquer la brigade de gendarmerie de Fada pour libérer leurs membres arrêtés. Une situation pour le moins absurde. Des citoyens qui lancent des ultimatums aux forces de l’ordre ! Pour reprendre une expression si chère

A quand la fin de la cupidité de certains Burkinabè ?

Posté par - 29 février 2016

Certains croyaient qu’avec l’affaire dite « OBOUF », il n’y aurait plus de Burkinabè qui essaieraient de s’enrichir au détriment de la vie de leurs compatriotes. Que nenni ! Les évènements qui ont suivi depuis lors donnent une idée de l’étendue de la cupidité de certaines personnes. Lire aussi ▶   Affaire riz périmé du MENA à Tenkodogo

La division, l’autre arme fatale des terroristes

Posté par - 18 janvier 2016

Article 37. Insurrection. Putsch. Elections. Les Burkinabè semblaient au bout de leur peine. Mais non. Il leur faudra aussi venir à bout d’une nouvelle épreuve : les affres du terrorisme. La victoire n’est pas seulement de mettre hors d’état de nuire les assaillants d’une soirée. Le combat va bien au-delà. Ce combat se situe à deux

Incivisme : Et si les Burkinabè se ressaisissaient ?

Posté par - 28 décembre 2015

Le sujet a été maintes fois rabâché. Mais il semble que les enseignants ont raison : la répétition est pédagogique. Répétons donc. Il faudrait que les Burkinabè songent désormais à mettre un peu d’eau dans le vin de l’incivisme ambiant qui semble avoir la peau dure. Le cas le plus flagrant de cet incivisme est l’aberration

Décorations : Les oubliés de la reconnaissance nationale

Posté par - 16 décembre 2015

Le silence est d’or. Norbert Zongo, même s’il avait survécu, n’aurait certainement pas réclamé de la ferraille à accrocher à sa poitrine. C’est vrai. Néanmoins, comme le disait Blaise Pascal, « le silence est la plus grande persécution. (…) Jamais les saints ne se sont tus». Il faut par conséquent reconnaître qu’il y a un

Commission de la réconciliation nationale : Réussir ce virage

Posté par - 26 janvier 2015

Le dernier organe majeur de la transition, prescrit par sa Charte, est sur le point d’être mis en place. En attendant que le Conseil constitutionnel l’avalise, le Conseil national de la transition a consacré son existence juridique, le vendredi 23 janvier 2015. Autant que les élections, ses résultats sont fortement attendus par les Burkinabè. L’injustice,

Burkina : Deux audiences, mille interrogations

Posté par - 22 septembre 2014

Dans le Mercure de la semaine du 25 août 2014, nous titrions que dans la situation politique du Burkina, la balle était désormais dans le camp du Président du Faso. Après avoir annoncé qu’il recevra la majorité et l’opposition politiques le 23 septembre, Blaise Compaoré veut-il dire qu’il est disposé à engager la partie ?

Politique au Burkina : L’ombre de Gérard Kango Ouédraogo

Posté par - 7 juillet 2014

Cette semaine a été sans conteste marquée par le décès de Gérard Kango Ouédraogo, président d’honneur à vie de l’ADF/RDA, l’une des forces politiques majeures du Burkina. Si sa disparition n’a pas fait taire les tensions sur le plan politique (l’opposition a tenu son meeting anti-référendum à Dori), elle  a fait voir un visage encourageant

Burkina : Blaise Compaoré de retour à la maison !

Posté par - 12 mai 2014

Depuis la Journée nationale de la femme célébrée à Dédougou, le Président du Faso, Blaise Compaoré, donne l’impression qu’il consacre désormais tout son temps à ses compatriotes. Ces derniers devraient se réjouir, après toutes ces heures passées à s’occuper des problèmes de leurs voisins. Banfora, Fada, Koupèla, Bagré, Tenkodogo, Zorgho, Koudougou, Réo, Poa, Ramongo, Kokologho.

Culture au Burkina : Dur de joindre l’économique à l’artistique !

Posté par - 24 mars 2014

La Semaine nationale de la Culture (SNC) 2014 imprègne le Mercure de cette semaine. Comme d’habitude, la SNC s’est ouverte avec faste, le 22 mars, même si derrière les projecteurs tout le monde n’est pas content. Bien avant que la fête de la culture n’ouvre officiellement ses portes sous la problématique de la contribution de

Burkina : La justice, la tisane du « syndrome de décembre »

Posté par - 25 novembre 2013

L’année 2013 aura son mois de décembre. Comme toutes les autres années, ce mois sera synonyme de grève et surtout de perturbations des programmes scolaires. Si les responsables des établissements scolaires ont désormais trouvé la parade, en suspendant les cours le temps  que passent les zones de turbulence (6 et 13 décembre), cela ne règle

Projet de loi contre la corruption : l’espoir est-il permis ?

Posté par - 7 octobre 2013

Le dernier Conseil des ministres a adopté un projet de loi  « portant prévention et répression de la corruption au Burkina Faso ». Cette future loi vise, selon le gouvernement, à « renforcer les mesures législatives de prévention et de répression de la corruption ».

Querelles de chefferie : Il est temps d’en finir

Posté par - 30 septembre 2013

La paix sociale au Burkina a failli encore être troublée par une histoire de chefferie coutumière. A Tenkodogo, dans la province du Boulgou, le volcan qui couvait entre les familles Sorgho et Kéré  a manqué de peu d’entrer en éruption. Mais avant de continuer, il faut relever  que, sur ce coup-ci, les autorités en charge

Burkina : Que réserve la rentrée gouvernementale ?

Posté par - 26 août 2013

Le mois d’août tire vers sa fin. Les vacances gouvernementales aussi. Ils s’annoncent palpitants, les prochains mois. Le sénat C’est ce 26 août que le Président du Faso revient de sa “visite privée” au Maroc et au Portugal. On murmure déjà qu’il doit ramener dans son sac des bonbons-surprises pour ses compatriotes. A commencer par le

Mercure de la Semaine – Au pays de l’incivisme…

Posté par - 13 mai 2013

Le Mercure avait parlé d’un Burkina en laisse-guidon. Actuellement, il est en laisse-pédale. L’incivisme prend le pas sur la loi. Grève à l’emporte-pièce Les manifestations spontanées deviennent la règle. La semaine dernière, les élèves ont pris la rue sans crier gare, indiquant qu’ils l’ont fait pour soutenir leurs enseignants. Le seul point positif, c’est qu’il

Gouvernement burkinabè : Tourner sept fois la langue désormais

Posté par - 22 avril 2013

Le mercure du thermomètre social est descendu d’un cran cette semaine. Le bras de fer Gouvernement-toubibs a penché en faveur … des populations. Mais le Premier ministre y a laissé des plumes et le porte-parole du gouvernement, la voix. Les Burkinabè saufs de la bataille des éléphants Les Burkinabè peuvent pousser un soupir de soulagement

Mercure de la semaine – Burkina : Les cris de cœur des sans culotte

Posté par - 1 avril 2013

Le mercure du thermomètre du Faso a détecté de nouvelles formes de protestation et de revendications au Burkina. Inhabituels Lorsqu’on essaie un canif sur la gorge d’un bouc et qu’il ne réussit pas à l’égorger, changer d’outil s’impose. C’est à ce moment que le couteau, voire la machette, est appelé à la rescousse. Est-on arrivé

Mercure de la semaine : Ces hôpitaux sans hospitalité

Posté par - 18 mars 2013

Le thermomètre du Faso est 100% médical cette fois-ci. L’hospitalité, la cordialité et la courtoisie sont requises partout où l’homme existe. Plus particulièrement à l’hôpital, l’antre par excellence où habite l’expression de la douleur humaine. Les hôpitaux publics : lieu de prolifération Mais dans les hôpitaux publics, certains disciples d’Hippocrate semblent s’être plutôt inscrits à l’école

Mercure de la semaine : Chères autorités, combattez les rumeurs !

Posté par - 4 février 2013

Nos autorités ne délient pas facilement la langue au Faso et ce n’est plutôt pas bien. Communication insuffisante Certes, elles communiquent beaucoup, sur les sujets qui les arrangent. Les colloques, les ateliers, les séminaires, les CASEM, les cérémonies d’au revoir, etc. Sur ce plan là, la presse burkinabè est inondée. Mais ce n’est pas forcément

Mercure de la semaine : L’article 37 remis au goût du jour ?

Posté par - 7 janvier 2013

L’une des probables raisons de la non participation de l’ADF/RDA au gouvernement Tiao III, et qui court sur les lèvres au Faso, serait la probable remise au goût du jour du débat sur la révision de l’article 37 de la Constitution. Des signes En effet, certains observateurs croient dur comme fer que la non apparition

Mercure de la semaine : Le Burkina en mode laisse-guidon !

Posté par - 12 novembre 2012

Le mercure de la semaine a tâté le pouls de la cité Burkina. Le cœur ne bat pas normalement ou bat de façon désordonnée. C’est selon. Dans tous les cas, le pays semble être en laisse-guidon, où chacun fait ce qu’il veut. Des enfants sur de grosses motos Premier signe inquiétant est le fait de

Mercure de la semaine : Ouragan contre la liberté de presse au Faso

Posté par - 5 novembre 2012

Le mercure a tâté la température de la liberté de presse au Faso. Elle a baissé d’un cran, cette semaine. L’agent causal, une décision du tribunal correctionnel de Ouagadougou qui enferme pour un an un journaliste et suspend pour six mois, son journal. On reconnaît que le délit a pu être constitué par le “journaleux”,