Ousséni Compaoré, ministre de la sécurité : « Je vais me battre avec vous »

Posté par - 25 janvier 2019

Le tout nouveau ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré, a pris fonction dans la mi-journée de ce vendredi 25 janvier 2019. Il a tenu à rassurer son prédécesseur, Clément Sawadogo, que le chantier qu’il a entamé sera poursuivi avec brio. Au nom du Président du Faso et du Premier ministre, le Secrétaire général du gouvernement,

Sécurité intérieure : Quatre véhicules tout terrain pour les unités d’élite

Posté par - 16 mai 2017

Le ministère de la sécurité s’est fixé comme objectif à atteindre une intervention dans les 10 minutes pour les brigades anti-banditisme et terrorisme (ABT) et trente minutes pour les unités spécialisées de la police (UIP) et de la gendarmerie (USIGN). L’objectif est en passe d’être atteint. L’Union européenne par l’entremise de la coopération technique belge

Lutte contre le terrorisme : Simon Compaoré appelle à l’union contre le mal

Posté par - 9 avril 2017

Après la région du Nord le 8 avril 2017 et depuis ce matin 9 avril, le ministre de la sécurité poursuit sa tournée dans le Sahel. Tantôt pour dire « bravo », saluer l’esprit de sacrifice et le dévouement au travail des enseignants, des policiers, des gendarmes et des militaires, tantôt pour appeler à la collaboration populations-forces

Informer en temps de crise : De la nécessité d’un « recadrage » au profit des journalistes

Posté par - 3 avril 2017

Le diagnostic fait par le Conseil supérieur de la communication à l’issue d’une série de rencontres de concertation avec les médias sur le traitement de l’information liée aux questions de sécurité dans notre pays, est  « qu’il faut un recadrage ». Pour mieux cerner les contours de la question, il est prévu à cet effet l’implémentation d’un

Situation dans le Sahel : Appel à « ne pas céder à la psychose »

Posté par - 2 avril 2017

Après l’adoption de mesures à leur endroit, le gouvernement appelle les acteurs de l’enseignement de la région du Sahel « à  un sursaut patriotique pour garantir le  service public et le droit à l’éducation de tous les enfants burkinabè » et à « ne pas céder à la psychose et à la désinformation ». Face à l’urgence de la

Collaboration contre le terrorisme : “Personne ne sera vendu”

Posté par - 26 mars 2017

Les attaques à répétition dans le Sahel lui sont imputées. Mais, Malam Dicko demeure introuvable comme une aiguille dans une botte de foin. Faute de renseignements ? Pourquoi est-ce si dur de mettre la main sur les terroristes après chaque coup malgré le déploiement d’unités de l’armée, la présence de patrouilles de la gendarmerie et de

Attaque de Nassoumbou : “Le camp a répondu et de manière massive”

Posté par - 21 mars 2017

Le détachement militaire burkinabè situé à Nassoumbou a essuyé une attaque d’individus le 20 mars 2017.  Il est noté un blessé léger du côté des forces armées nationales. Egalement, dans la nuit du 19 au 20 mars toujours, un gendarme burkinabè a été blessé lors d’une embuscade à Petega, à 25 km de Djibo. La

Simon Compaoré : « Ceux qui estimaient que la robe était large ont trouvé leur compte »

Posté par - 23 février 2017

Sa robe a eu de nouvelles mensurations. Le ministre d’Etat Simon Compaoré ne s’occupera à présent que du département de la sécurité. La composante administration du territoire sera désormais sous la gestion de Siméon Sawadogo. Chacun d’eux  a pris officiellement ce jour, sa part du « gros morceau », qu’était jusqu’ici le ministère de l’administration territoriale, de

Simon Compaoré : « Ils n’ont pas besoin de mots qui sapent leur moral »

Posté par - 17 octobre 2016

Après les unités d’intervention le dimanche 16 octobre 2016, le ministre de la sécurité était face aux directeurs provinciaux et régionaux de la police nationale l’après-midi du lundi 17 octobre 2016. Au menu, le point sur l’attaque d’Intagom et l’affaire du pont Nazinon et l’invite à « avoir son fusil en bandoulière, même en mangeant », parce

Burkina : Le CGD tente de cerner la question sécuritaire « jadis réservée aux spécialistes »

Posté par - 29 septembre 2016

Le ministre de la sécurité souhaite « déchirer le rideau de haut en bas », question de permettre à chaque Burkinabè d’apporter sa part contributive à la sécurisation du pays. Il l’a fait savoir à la rencontre de validation de trois études menées par le centre pour la gouvernance démocratique (CGD). Se fondant sur la perspective démocratique,

Manifestation pro-Koglweogo : Course poursuite à Zongo

Posté par - 28 juin 2016

Le samedi 25 juin 2016, à Zongo, un des quartiers de Ouagadougou, des affrontements ont eu lieu entre des Koglweogo et des jeunes. Ceux-ci ont délogé le groupe d’auto défense et certains ont même été interpellés et gardés par la Police. Le mardi 28 juin 2016, des jeunes qui se reclament de Zongo ont bloqué la nationale n°1,

Burkina: Face à la montée de l’incivisme, voici les mesures envisagées par le gouvernement

Posté par - 3 juin 2016

Le gouvernement sort de sa réserve. Face à l’incivisme grimpant, il organise un forum sur le civisme. La rencontre réunit ce vendredi 3 juin 2016 des personnes (leaders coutumiers et religieux) dont le poids social « indéniable » a permis auparavant de résoudre les problèmes avant leur éclosion et de pacifier des situations que l’on croyait « irrécupérables ».

Simon Compaoré : « Les Koglwéogo sont utiles à condition qu’on les mette sur les rails »

Posté par - 16 février 2016

Ce 16 février, le ministre d’Etat, Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI), Simon Compaoré, est revenu sur le sujet houleux des Koglwéogo. En réponse à ceux qui pensent que la position du gouvernement n’est pas claire, Simon Compaoré affirme plutôt que la position est « claire comme de l’eau

Affaire écoutes téléphoniques Soro/Bassolé : Le gouvernement burkinabè parle

Posté par - 26 novembre 2015

Pour la première fois depuis la divulgation des supposées écoutes téléphoniques entre le Général Djibrill Bassolé et Guillaume Soro sur le putsch du 16 septembre 2015, le gouvernement burkinabè s’est exprimé. C’est au cours d’une conférence de presse, ce 26 novembre 2015, que la question a été posée au ministre délégué chargé de la sécurité, Alain

Ministère de la sécurité : Bientôt un nouveau ministre

Posté par - 12 octobre 2015

Après le limogeage de Sidi Paré, le ministère en charge de la sécurité est toujours en attente d’un nouveau patron… délégué. Celui qui détient en ce moment ce portefeuille, en l’occurrence le Président du Faso Michel Kafando, a assuré que ce vide sera bientôt comblé, a appris Burkina24 auprès de la direction de la communication

Auguste Denise Barry : “Je suis là”

Posté par - 6 juillet 2015

A la suite du décollage de la délégation ministérielle avec à sa tête le Premier ministre chef du gouvernement ce matin du 06 juillet 2015 pour la Côte d’Ivoire le Colonel Auguste Denise Barry, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité est revenu sur les rumeurs tendant à faire croire que

Coopération sécuritaire : Le mini coup de gueule de Bougouma aux coopérants

Posté par - 6 mai 2014

Le ministre burkinabè de l’administration territoriale et de la sécurité,  Jérôme Bougouma, lors de l’ouverture de la réunion de la coordination du Groupe de travail Sahel du Forum global de la lutte contre le terrorisme (FGCT), ouverte à Ouagadougou, ce 6 mai 2014, a expliqué aux coopérants que pour lutter efficacement contre le terrorisme, il