Désiré Yaméogo

Mariage des enfants au Burkina: Une campagne pour susciter le débat

Posté par - 24 mars 2019

Selon la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), tout être humain âgé de moins de dix-huit (18) ans est considéré comme un enfant. Le mariage des filles avant cet âge est taxé de « mariage d’enfants ». Dans le cadre de lutter contre cette pratique, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a

«Ne m’appelez pas madame ! »

Posté par - 7 mars 2019

Classé cinquième pays dans le monde à pratiquer le mariage des enfants, le Burkina Faso s’active pour y mettre un terme. L’exécutif peut compter sur le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (UNICEF) avec qui la campagne « ne m’appelez pas madame » est menée. Les statistiques sont parlantes. 8,9% des femmes âgées de 20-24 ans ont

« Ne m’appelez pas madame », pour contrer le mariage des enfants

Posté par - 5 mars 2019

Le mariage des enfants, « ce n’est pas bien ». Les conséquences citées par  Désiré Yaméogo, spécialiste Protection de l’Enfant au Fonds des Nations unies pour l’enfance, vont de la déperdition scolaire aux problèmes de santé qui peuvent induire des impacts irréversibles pour les filles mineures. Pour contrer la pratique, une campagne dénommée « Ne m’appelez