Le gouvernement nigerian prêt à négocier avec Boko Haram

Posté par - 13 mai 2014

Le ministre nigérian des affaires spéciales, Tanimu Turaki, a déclaré qu’Abuja était prêt à négocier avec Boko Haram, rapporte BBC. Un comité a été mis en place par le président nigérian pour négocier avec la secte terroriste, et le ministre Turaki  a annoncé que si l’offre de Boko Haram était sincère, il devrait envoyer des émissaires

Mali : La négociation en berne

Posté par - 14 janvier 2013

La tonnante voix des canons brouille les douces ondes de la négociation au Mali. Les kalaches chargées et les bruits de botte à Konna et à Sévaré ont sérieusement, en l’espace de 72 heures, ruiné les chances d’aboutissement de quelques onze mois  de travail d’araignée (depuis mars 2012) du médiateur de la CEDEAO. Ansar Dine,

Mali : 500 soldats burkinabè participeront aux combats

Posté par - 12 janvier 2013

Au cours d’un point de presse au palais de Kossyam ce samedi 12 janvier 2013, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, a annoncé que le président du Faso a  instruit le Chef d’Etat major général des armées afin d’envoyer 500 militaires pour intégrer la Misma (Mission internationale de soutien au Mali) et aider

Crise en Centrafrique : Les protagonistes à Libreville, les rebelles de la Séléka à 70 kilomètres de Bangui

Posté par - 7 janvier 2013

L’avancée des rebelles a contraint le président Centrafricain à négocier avec les rebelles de la Séléka. Les discussions devraient commencer ce lundi 7 janvier mais ont été reportées pour le mardi 8 janvier pour des problèmes techniques. Pendant ce temps, les rebelles avancent vers Bangui. Les différents protagonistes de la crise en Centrafrique sont en

Otages européens libérés : bref passage à Ouagadougou

Posté par - 20 juillet 2012

 Libérés ce mercredi par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), avec le concours du Burkina Faso, les trois otages (une italienne et deux espagnols) sont arrivés à Ouagadougou autour de 13h. A la Base aérienne militaire, deux avions les attendaient pour les ramener vers leurs patries respectives où ils