Sécurité routière : La Jeune Chambre Internationale en fait son cheval de bataille

Posté par - 14 février 2020

La Jeune Chambre Internationale de Ouagadougou a lancé ce vendredi 14 février 2020 son projet dénommé « un citoyen motorisé un casque” à l’Ecole des métiers du Bangré à l’arrondissement 10  de Ouagadougou. La problématique des accidents de circulation qui impliquent les utilisateurs des motocyclettes est préoccupante pour la Jeune Chambre Internationale de Ouagadougou (JCI).

Burkina : La « Rentrée scolaire en toute sécurité routière » lancée

Posté par - 12 novembre 2019

Le ministre en charge de la mobilité urbaine Vincent Dabilgou a procédé ce mardi 12 novembre 2019 au lancement de la première édition de la campagne « Rentrée scolaire en toute sécurité routière ». Cette campagne est une initiative de l’Office national de la sécurité routière (ONASER) et est placée sous le thème « Civisme

Sécurité routière : Vincent Dabilgou à l’ONASER

Posté par - 19 mars 2018

Le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Vincent Dabilgou, a fait l’état des lieux de l’Office national de sécurité routière (ONASER), ce lundi 19 mars 2018 à Ouagadougou. Vincent Dabilgou a été officiellement installé dans ses fonctions de ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité

Sécurité routière : L’ONASER forme 60 journalistes pour la sensibilisation des usagers

Posté par - 27 décembre 2014

L’office national de la sécurité routière (ONASER) organise, du vendredi 26 au samedi 27 décembre à Ouagadougou, un atelier de formation de 60 journalistes de la presse nationale. Le risque routier est fortement présent dans l’esprit de chaque usager. La circulation routière est en passe d’être transformée en véritable jungle où les usagers les plus

Ouagadougou : Quelques mesures de sécurité routière à l’approche des fêtes

Posté par - 19 décembre 2014

« Décembre, c’est le mois des fêtes ». Dit-on. Mais, c’est aussi le mois où les secouristes déplorent de nombreux accidents de la circulation surtout à Ouagadougou. Pourquoi ? A cause du mauvais état des infrastructures routières seulement ? Isaak Traoré, moniteur dans une auto et moto école de la place, pense que non. Il donne quelques éléments