Coton génétiquement modifié (CGM) : D’énormes enjeux pour une économie nationale fragile

Posté par - 13 mars 2016

Louis Lamoussa Bazi, Secrétaire Général de l’Association pour l’Epanouissement des Couches Vulnérables (AECV), estime que le Burkina perdrait beaucoup en abandonnant la culture du Coton génétiquement modifié. Il donne ses arguments dans cette tribune. Le coton est cultivé sur environ 2,5 % des terres arables du monde, à travers 80 pays. Ce qui, après le