Burkina Faso : « Roch Kaboré mérite la note de 2 sur 10 » (Adama Seré)

Posté par - 16 juin 2020

La crise sécuritaire, les tentatives de fraude lors de l’enrôlement des électeurs dans le Plateau central, le sondage du Présimètre et l’affaire de Armand Pierre Béouindé. Ce sont des points abordés par l’opposition politique burkinabè dans son habituel point de presse ce mardi 16 juin 2020.  L’opposition politique a donné une note de 2 sur

Zimbabwe : Un opposant en prison pour avoir insulté le Président sur WhatsApp

Posté par - 3 mai 2020

Un conseiller municipal de l’opposition au Zimbabwe, soupçonné d’avoir traité le Président Emmerson Mnangagwa d’« idiot » pour sa gestion de la pandémie de COVID-19, a été inculpé pour avoir  “insulté” le Chef de l’Etat, a rapporté une association d’avocats.  Chrispen Rambu, conseiller municipal à Chipinge, dans la province du Manicaland (EST), et membre du

Newton Hamed Barry : « Rien n’empêche les élections de se tenir le 22 novembre »

Posté par - 30 avril 2020

Une délégation du Chef du File de l’Opposition politique (CFOP), conduite par Zéphirin Diabré, a été reçue ce jeudi 30 avril 2020 par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry. Cette concertation s’inscrit dans la continuité du dialogue et des échanges politiques autour des questions relatives des élections de novembre

Burkina Faso : Les partis politiques de l’Opposition non affiliée donnent de la voix

Posté par - 28 avril 2020

Ceci est une déclaration des partis qui se positionnent comme l’Opposition Non Affiliée (ONA). Vu la Constitution ; Vu la loi n°32-2001/AN portant Charte des partis et formations politiques au Burkina Faso ; Vu la loi n°009-2009/AN du 14 avril 2009 portant statut de l’opposition politique et son modificatif n°046-2013/AN du 17 décembre 2013 ; Vu les traités

Enrôlement des Burkinabè de la diaspora : « Une semaine après, les chiffres sont suffisamment choquants » (Opposition)

Posté par - 16 janvier 2020

Depuis le 4 janvier 2020, la diaspora burkinabè vivant dans 22 pays à l’étranger a commencé l’enrôlement sur le fichier électoral en vue de participer à l’élection présidentielle de novembre 2020. Seulement, les opérations ne se déroulent pas sans difficultés selon le chef de file de l’opposition politique (CFOP). Ce jeudi 16 janvier 2020, il

Zéphirin Diabré : “En 2020, nous devons corriger  l’erreur de 2015”

Posté par - 31 décembre 2019

Ceci est une déclaration du Chef de file de l’opposition politique, à l’occasion du nouvel an. Une déclaration qui dresse le bilan de la gestion du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Mes chers Compatriotes, Burkinabè des villes et des campagnes, Frères et sœurs de la Diaspora, Frères et sœurs Africains et amis étrangers

Jean-Hubert Bazié : « Le dialogue politique doit être franc, sincère et dénué de tout calcul politicien »

Posté par - 2 avril 2019

La traditionnelle conférence de presse hebdomadaire de l’opposition politique s’est tenue ce mardi 2 avril 2019 au siège du Chef de File de l’Opposition politique (CFOP). Face aux Hommes de presse, Jean-Hubert Bazié et Adama Séré sont revenus sur la visite du chef du gouvernement au CFOP, les affrontements meurtriers à Zoaga et à Arbinda

Yirgou : Le CFOP participera à la marche du 12 janvier

Posté par - 10 janvier 2019

Le Cadre de concertation du Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) a donné quitus à ses partis membres, ses militants et l’ensemble des citoyens à participer à la marche-meeting organisée par le Collectif contre l’impunité et les stigmatisations (CISC) le samedi 12 janvier 2019 à Ouagadougou et à Dori, suite aux événements de Yirgou.

Financement du PNDES : L’opposition “n’acceptera plus l’argument de manque de moyens financiers”

Posté par - 21 décembre 2016

L’opposition politique burkinabè félicite le gouvernement pour avoir obtenu des promesses de financement du Plan national de développement économique et social (PNDES) au-delà des attentes. Elle attend maintenant l’exécutif burkinabè au pied du mur. Le Cadre de Concertation du Chef de File de l’Opposition (CC/CFOP) a tenu une réunion le 20 décembre 2016. Au menu

Attaque de Nassoumbou : Le Chef de file de l’opposition politique déplore “les polémiques inutiles “

Posté par - 21 décembre 2016

Dans cette déclaration, le Chef de file de l’opposition politique  se prononce sur l’attaque de Nassoumbou. C’est avec une profonde amertume que l’Opposition politique burkinabè a suivi les événements qui ont eu lieu à Nassoumbou le 16 décembre 2016, au cours desquels  douze de nos valeureux soldats ont été tués et quatre autres blessés, et

Zéphirin Diabré : « En politique, il n’y a ni ami éternel, ni ennemi éternel»

Posté par - 25 octobre 2016

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina fait partie des sujets au centre de l’actualité nationale. D’abord, parce que l’institution semble être divisée à cause de deux regroupements qui s’y sont récemment créés : la Coalition des forces démocratiques pour un vrai changement (CFDC) et la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale

Burkina : L’ADR dénonce “un clanisme révoltant” au CFOP

Posté par - 22 octobre 2016

L’Alliance des démocrates révolutionnaires (ADR), parti politique qui se réclame de l’opposition burkinabè, a décidé de suspendre sa “participation aux activités” du Chef de file de l’opposition politique (CFOP). La présence des partis de l’ex-majorité présidentielle et le mode de management de Zéphirin Diabré sont les principales raisons de cette décision. C’est par une lettre

CODER : Au nom de « la réconciliation nationale »

Posté par - 16 octobre 2016

La Collation pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) est née. Le lancement officiel a été fait le dimanche 16 octobre 2016 à Ouagadougou. Il regroupe 8 partis politiques et a pour président, Ablassé Ouédraogo de Le Faso Autrement. Les autres membres du bureau sont : 1er vice-président Gilbert Noël Ouédraogo, 2e vice- président Rasmané Ouédraogo

Cadre de dialogue politique : « Ce n’est pas une scission avec l’Opposition »

Posté par - 15 octobre 2016

Depuis l’annonce de la signature du protocole d’accord entre partis et formation politiques de l’Opposition au Burkina, portant création du Cadre de concertation et de dialogue politique, les supputations vont bon train. L’institution Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) est-elle en train de se diviser ? Nous avons voulu en avoir le cœur net

Côte d’Ivoire: L’opposition réclame “l’annulation” de l’augmentation sur l’électricité

Posté par - 3 août 2016

Le Front Populaire Ivoirien, FPI, (tendance Abdouramane Sangaré), le parti de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a exigé dans une déclaration lue ce mardi 2 Août 2016 par l’ex-ministre de l’Agriculture, Alphonse Douaty, “l’annulation” pure et simple de l’augmentation des tarifs de l’électricité à l’origine des mécontentements des populations ivoiriennes.  En exigeant “l’annulation pure et simple de

Burkina : L’opposition rencontre le Président du Faso

Posté par - 23 juin 2016

Pour la première fois depuis son élection, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré rencontrera formellement le Chef de file de l’opposition politique, en principe ce 24 juin 2016, pour discuter de sujets politiques. C’est l’opposition qui donne l’information. Son Chef de file, Zéphirin Diabré,  sera reçu le 24 juin 2016 au palais présidentiel

Achille Tapsoba et Zambendé débarqués d’avion : L’opposition condamne

Posté par - 15 juin 2016

L’opposition politique burkinabè s’est alignée derrière Achille Tapsoba et Zambendé Théodore Sawadogo, deux hauts cadres du Congrès pour la démocratie et le progrès (le premier en est le président intérimaire et le second, secrétaire chargé de la trésorerie et du patrimoine), qui ont été empêchés de voyager. La décision de soutenir les deux membres de

Conquête des mairies : La stratégie de l’opposition

Posté par - 24 mai 2016

Les élections municipales du 22 mai 2016 n’ont pas encore révélé officiellement leurs résultats. Mais dans les états-majors des partis politiques, les calculs, les projections et les démarches sont déjà enclenchés pour la formation des conseils municipaux. Au Chef de file de l’opposition politique, une directive a été concoctée à l’endroit des conseillers municipaux élus

Burkina: Le CDP officialise son appartenance à l’opposition

Posté par - 16 mars 2016

Le CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), l’ancien parti au pouvoir, a sacrifié à l’obligation légale qui impose à tout parti politique de préciser son appartenance à la majorité présidentielle ou à l’opposition. Dans une déclaration parvenue à la Rédaction de Burkina24, datée du 26 février 2016, le parti dirigé par intérim par

Burkina : L’ADF/RDA se positionne dans l’opposition politique

Posté par - 24 février 2016

L’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), présidée par Gilbert Ouédraogo, se positionne dans l’opposition, selon une déclaration d’appartenance rendue publique ce 23 février 2016 et dont Burkina24 a eu connaissance. Le parti politique, qui était membre de l’ancienne majorité, a rompu les amarres avec cette dernière avant le putsch du 16

RD Congo : L’opposition appelle à une « journée ville morte » le 16 février

Posté par - 11 février 2016

Plusieurs regroupements politiques de l’opposition congolaise ont décidé le mercredi 10 février, à l’issue d’un conclave, d’appeler les Congolais à rester chez eux le 16 février pour dire “non au glissement” du calendrier électoral. Ces partis politiques ont en commun leur opposition au dialogue politique préconisé par le président Kabila. Cette nouvelle initiative de l’opposition congolaise

Côte d’Ivoire : Une marche de l’opposition interdite

Posté par - 22 octobre 2015

La préfecture d’Abidjan a interdit la marche prévue ce jeudi 22 octobre, à trois jours de la présidentielle ivoirienne, par l’opposition qui à travers cette manifestation entendait réclamer l’annulation de cette échéance électorale du dimanche 25 octobre prochain. La marche était initiée par le parti Liberté et démocratie pour la République (LIDER) présidé par Mamadou Koulibaly, l’ancien président de l’assemblée

Les partis politiques du CCP rejettent et s’opposent à tout organe issu du putsch militaire

Posté par - 18 septembre 2015

Ceci est une déclaration du Cadre de concertation des partis politiques, constitué des partis membres de l’ex-chef de file de l’opposition politique. Peuple du Burkina Faso, Les partis politiques réunis dans le Cadre de Concertation des Partis politiques (CCPP) élèvent collectivement leur voix pour condamner vigoureusement et rejeter catégoriquement l’attentat aux institutions de la Transition