Putsch du 16 septembre : Des organisations professionnelles s’inquiètent des conditions de détention des journalistes interpellés

Posté par - 14 janvier 2016

Ceci est une déclaration d’organisations de médias sur les conditions de détention des journalistes Adama Ouédraogo dit Damiss et de Caroline Yoda à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Les organisations patronales des médias du Burkina Faso que sont la Société des éditeurs de la presse privée du Burkina (SEP), l’Union nationale