Burkina : Les quatre otages libérés seront reçus par le Président du Faso

Posté par - 10 mai 2019

Les quatre otages libérés dans la nuit du 9 au 10 mai 2019 seront reçus par le président burkinabè Roch Kaboré, le 11 mai 2019.   Une opération menée conjointement entre les forces spéciales burkinabè et françaises ont permis de libérer deux Français, une Américaine et une Sud-coréenne dans le Nord du Burkina Faso. Deux soldats

Attaque contre Splendid Hôtel : Le Président du Faso sur les lieux

Posté par - 16 janvier 2016

Le ministère de la sécurité a dressé un bilan au matin de l’assaut sur l’hôtel Splendid et le café-restaurant Cappuccino. L’hôtel Splendid a été totalement évacué. 126 otages ont été libérés, dont 33 personnes blessées. Trois jihadistes ont été tués. Le nombre de personnes décédées est porté à 23, selon le Président du Faso, qui

Observation électorale : La CENI recommande la prudence pour les régions du Nord et du Sahel

Posté par - 30 novembre 2012

A quelques heures du scrutin, le président de la CENI, Me Barthélémy Kéré, était face aux observateurs nationaux et internationaux afin de leur donner les informations utiles à l’accomplissement de leur mission. Au nombre de ces informations, les dispositions sécuritaires prises pour le bon déroulement du scrutin et quelques recommandations à propos de certaines destinations.

Otages européens libérés : bref passage à Ouagadougou

Posté par - 20 juillet 2012

 Libérés ce mercredi par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO), avec le concours du Burkina Faso, les trois otages (une italienne et deux espagnols) sont arrivés à Ouagadougou autour de 13h. A la Base aérienne militaire, deux avions les attendaient pour les ramener vers leurs patries respectives où ils

Burkina, médiations, otages : Et les oignons du Faso ?

Posté par - 30 avril 2012

En plus d’être le seul pays au monde qualifié de terre « des Hommes intègres », le Burkina Faso est en passe (s’il ne l’est déjà) de devenir la référence en matière de médiation et de libération d’otages. Après la crise ivoirienne, on avait cru que le président du Faso allait prendre un repos. C’était sans compter