Partis politiques au Burkina : Le MATS veut de nouveau vérifier si tous ont un siège

Posté par - 28 avril 2014

Le Ministère de l’administration territoriale et de la sécurité (MATS) procédera à la vérification des sièges des partis politiques burkinabè, du 12 au 15 mai 2014, apprend-t-on d’un communiqué signé du 24 avril 2014. Le Secrétaire général du MATS, Sadou Sidibé, a expliqué dans le communiqué que cette opération entre dans le cadre du suivi

Le lapsus de Me Hermann Yaméogo

Posté par - 15 février 2014

A la conférence de presse du 14 février 2014, il y a eu quelques « à-côtés ». Me Hermann Yaméogo, co-président du Front républicain, a fait un lapsus qui a fait rire. Le Front républicain est devenu, le temps de quelques secondes, « le Front populaire ». En voulant “lever une équivoque” sur les objectifs du Front républicain, Me

Le Front républicain « passera bientôt à l’offensive »

Posté par - 14 février 2014

Le Front républicain « passera bientôt à l’offensive » ont annoncé ses responsables lors d’une conférence de presse ce 14 février 2014 à l’occasion de laquelle la coordination du Front, co-présidée par Assimi Kouanda pour la majorité et Me Hermann Yaméogo pour l’opposition, a été présentée.  La liste des partis politiques membres du Front a également été

Le MATS invite les partis politiques à déclarer leur appartenance à l’opposition ou à la majorité

Posté par - 10 février 2014

Le Secrétaire général du ministère en charge de l’administration territoriale, dans un communiqué signé au nom du ministre, invite les partis politiques burkinabè à faire “dans les meilleurs délais” leur déclaration publique écrite d’appartenance à l’opposition ou à la majorité politique. Cette invitation répond à la loi modificative du 17 décembre 2013 portant statut de

Zéphirin Diabré sur la médiation interne : « Aucun deal politique ne sera possible »

Posté par - 8 février 2014

Le président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), Zéphirin Diabré était face aux populations de Bobo-Dioulasso le samedi 8 février 2014 pour les remercier de leur soutien lors des élections couplées de décembre 2012. Il a déclaré, parlant de la médiation interne en cours, qu’aucun « deal politique ne sera possible ». Pour Zéphirin

Médiation au Burkina : Les résultats du premier round

Posté par - 4 février 2014

Le Groupe de médiation a, par un premier communiqué, fait l’état des résultats de ses premières démarches. Il a rencontré tour à tour la majorité présidentielle et le Chef de file de l’opposition politique. Le Groupe des médiateurs, devenus trois, car le Pasteur Samuel Yaméogo s’est retiré, a exposé les raisons de son auto-saisine aux

Près de 300 maires de communes restent fidèles au CDP

Posté par - 23 janvier 2014

Dans une déclaration datée du 16 janvier 2014, près de 300 maires élus (environ 288)  sous la bannière du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont affirmé leur “soutien indéfectible” au Secrétariat exécutif national du parti et leur “reconnaissance” et leur “loyauté” au Président du Faso Blaise Compaoré. Prenant acte de la lettre

Burkina : Des hommes politiques se prononcent sur les démissions au CDP

Posté par - 7 janvier 2014

Salif Diallo, Roch Marc Christian Kaboré, Simon Compaoré ont démissionné officiellement du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti au pouvoir. La nouvelle est tombée, comme un cadeau du nouvel an, le 04 janvier 2014. Voici ce que quelques opposants politiques en pensent.  Zéphirin Diabré, Chef de file de l’opposition « Toute dissension

Partis politiques au Burkina : Désormais, on peut être opposant et ministre

Posté par - 17 décembre 2013

L’Assemblée nationale (AN) burkinabè a apporté un modificatif à la loi N°009-2009/AN du 14 avril 2009 portant statut de l’opposition politique, lors de sa session du 17 décembre 2013. Désormais, les partis politiques, pour déterminer s’ils sont membres de l’opposition, doivent juste faire une « déclaration écrite publique de (leur) appartenance à l’opposition ou à la

CDP : la grogne sort de plus en plus de l’ombre

Posté par - 27 novembre 2013

Que se passe-t-il au sein du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti au pouvoir au Burkina ? Après une missive anonyme adressée au Président Blaise Compaoré, une autre lettre ouverte a été publiée par L’Observateur Paalga de ce 27 novembre 2013, critiquant ouvertement le Secrétariat exécutif national (SEN) du parti. Cette fois-ci,

Marche du 6 juillet : le CDP « met en garde le Président de l’UPC »

Posté par - 5 juillet 2013

La guerre entre les partis politiques par médias interposés semble déclarée. Ceci est un communiqué du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) qui dénonce l’appel à boycott de la marche qu’il organise demain samedi 6 juillet et lancé hier jeudi par le chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré. Le parti au

Partis politiques burkinabè : Voici ce que trois citoyens pensent de vous

Posté par - 26 novembre 2012

Le Burkinabè, jadis connu très intéressé et engagé en politique, regarde de nos jours cette dernière comme son mouchoir le plus sale. Pour soigner efficacement un mal, il faut en connaître l’agent causal. Dans un coin de rue de Ouagadougou, sur le banc d’un mécanicien d’engins à deux roues, six citoyens étaient assis, tous la

Elections couplées 2012 : Ces candidats malgré eux

Posté par - 24 novembre 2012

Signe du désintérêt pour la politique ou de l’incapacité des partis politiques à intéresser, des Burkinabè ont eu la désagréable surprise de retrouver leur nom sur des listes électorales de partis politiques dont ils ne sont parfois même pas militants.