Salif Diallo : « Nous ne devons pas faillir »

Posté par - 30 décembre 2015

Le tout nouveau président de l’Assemblée nationale burkinabè Salif Diallo, après son élection à la tête de l’institution à 78 voix contre 43 pour son challenger Adama Sosso, a prononcé un discours rassembleur et empreint d’une volonté de travailler pour « le peuple et surtout la jeunesse ». Le discours de Salif Diallo Burkina24 Le président de