Procès putsch: « Djibril Bassolé n’est pas un putschiste ni un djihadiste » (Avocat)

Posté par - 19 août 2019

Les conseils du Général Djibril Bassolé continuent de le défendre devant le Tribunal militaire. Débutées le vendredi 16 août dernier, leurs plaidoiries se poursuivront demain 20 août 2019, dans une Salle des Banquets qui commence à retrouver son affluence d’antan. Ce lundi 19 août 2019, les plaideurs ont clamé en chœur l’innocence du Général de Gendarmerie.

Le Général Djibril Bassolé bientôt évacué en France

Posté par - 6 août 2019

Selon l’Observateur Paalga, à travers sa Page Facebook, le Général Djibril Bassolé a obtenu l’autorisation du Tribunal pour une évacuation en France. Le Général de Gendarmerie est poursuivi dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015  pour « trahison, complicité d’attentat à la sûreté de l’État, meurtres, coups et blessures ». L’audience du putsch

Procès putsch: Le garde du corps de Diendéré plaide coupable pour les faits d’attentat

Posté par - 9 juillet 2019

Me Régis Bonkoungou, Me Mahamadi Sawadogo, Me Antoinette Boussim et Me Olivier Somé ont plaidé dans la matinée de ce mardi 9 juillet 2019 devant le Tribunal militaire de Ouagadougou. Si certains avocats et leurs clients plaident non coupables, d’autres ont jugé nécessaire de reconnaître leurs fautes avant de demander la clémence du Tribunal. Dès l’entame

Procès putsch: « Que mon enfant ne soit pas puni » (Fatoumata Thérèse Diawara)

Posté par - 1 juillet 2019

Les plaidoiries des avocats de la défense se succèdent au Tribunal militaire, mais ne se ressemblent pas forcément. Si certains accusés plaident coupables ou non coupables, d’autres se contentent, soit de demander pardon aux victimes, soit d’implorer la clémence du Tribunal sans reconnaître les faits à eux reprochés. Fatoumata Thérèse Diawara en fait partie. Son

Procès Putsch : Aucun avocat, l’audience renvoyée au 7 mai

Posté par - 30 avril 2019

La suspension de participation des avocats aux audiences des Cours et Tribunaux a des effets sur la tenue du procès du putsch manqué. Le Tribunal militaire, bien qu’étant un Tribunal d’exception, a été contraint, une fois de plus, ce 30 avril 2019, de suspendre l’audience pour une reprise le mardi 7 mai 2019. Il est