Procès putsch : Fatoumata Diendéré condamnée à 30 ans de prison ferme

Posté par - 3 septembre 2019

Les dernières audiences du procès du putsch de septembre 2015 se poursuivent toujours devant le Tribunal militaire de Ouagadougou. Huit accusés ont été jugés ce mardi 3 septembre 2019 par contumace. Pour le Ministère public, les accusés qui sont en train d’être jugés ce mardi 3 septembre 2015 ne sont que des « fuyards ». Il s’agit

Verdict du procès du putsch : La réaction du MPP

Posté par - 2 septembre 2019

Ceci est une déclaration du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) sur le verdict du procès du putsch de septembre 2015. Les verdicts du procès du putsch manqué du 15 septembre 2015 sont tombés ce lundi 2 septembre 2019, après dix-huit mois de plaidoirie. Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) se félicite

Procès du putsch de 2015 : Avant que le couperet ne tombe…

Posté par - 2 septembre 2019

Septembre 2015 – septembre 2019. Le putsch perpétré par le Conseil national pour la démocratie (CND) a quatre ans. Le procès de cette affaire, débuté depuis février 2018, a connu son épilogue ce lundi 2 septembre 2019. Le Tribunal a reconnu coupables certains accusés. Mais, il a également acquitté d’autres. Dès 7h ce lundi 2

Procès putsch : Djibrill Bassolé à la barre pour son mot de fin

Posté par - 20 août 2019

Les avocats du Général Djibrill Bassolé ont clos leurs plaidoiries. Leur client a été appelé à la barre ce mardi 20 août 2019 pour son mot de fin. « Les infractions qui me sont reprochées ne correspondent en rien à la réalité des faits », a réaffirmé le Général de Gendarmerie. Dès la reprise de

Putsch : Me Jean Yaovi Dégli demande de « juger le Général Diendéré pour ce qu’il a fait »

Posté par - 8 août 2019

Ce 8 août 2019, les avocats chargés de la défense du Général Diendéré ont rencontré les médias pour dénoncer la violation des règles de la justice dans le cadre du procès du putsch. Pour le Dr. Jean Yaovi Dégli, représentant de la défense du Général Diendéré, « les règles d’une justice compétente, indépendante, impartiale et équitable

Procès putsch : Nouveau rendez-vous le lundi 29 juillet 2019

Posté par - 23 juillet 2019

L’audience du putsch, reprise ce 23 juillet 2019, a été aussitôt renvoyée au lundi 29 juillet 2019. La semaine dernière, les avocats du Général Gilbert Diendéré ont déposé une requête devant la Chambre de Jugement du Tribunal militaire. L’objectif est de voir déclarer l’Article 67 du Code pénal ancien contraire à la Constitution burkinabè. Cette

Procès putsch : L’opération de charme de la défense se poursuit

Posté par - 2 juillet 2019

Les plaidoiries des avocats de la défense se sont poursuivies ce mardi 2 juillet 2019 au Tribunal militaire dans le cadre du procès du putsch de septembre 2015. Trois robes noires ont tenu le crachoir. Il s’agit de Me Sylvestre Kiemtarboumbou, Me Orokia Ouattara et Me Tougma Ignace. Ils plaident, tous, l’acquittement de leurs clients,

Procès du putsch : L’accusé Nion demande une seconde « chance »

Posté par - 29 juin 2019

A la reprise de l’audience du Procès du Coup d’Etat de septembre 2015 le vendredi 28 juin 2019, Me Adrien Nion a continué avec sa plaidoirie. Concernant son client l’adjudant Jean Florent Nion, poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, coups

Procès putsch : Djibrill Bassolé “assistera” aux audiences depuis sa résidence surveillée

Posté par - 12 juin 2019

L’audience de ce mercredi 12 juin 2019 a débuté avec l’appel des accusés. Outre les neuf personnes non présentes depuis le début du procès, seul le général Djibrill Bassolé était absent. Le parquet a interrogé le conseil de l’accusé sur l’absence de celui-ci. Me Dieudonné Bonkoungou a alors rétorqué que son client « est malade,

Procès putsch : Nouveau renvoi d’une semaine

Posté par - 18 avril 2019

C’est finalement à partir du mardi 23 avril 2019 que les avocats des Parties civiles entameront leurs différentes plaidoiries. Ainsi en a décidé le Président du Tribunal ce jeudi 18 avril 2019, à l’issue d’une brève audience. Dès l’entame de l’audience ce jeudi matin, le Président du Tribunal a donné la parole aux avocats des

Procès putsch : L’audience de ce lundi suspendue pour cause de décès

Posté par - 4 mars 2019

L’audience de ce lundi 4 mars 2019 a été très brève. Dès l’entame, le Parquet militaire a informé l’auditoire du décès de la mère de la Commandante Pascaline Zoungrana, 1er Substitut du Procureur. Décès survenu dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 mars 2019. Le Ministère public a également fait savoir que la

Général Pingrenoma Zagré : « Mon autorité n’était pas reconnue au RSP »

Posté par - 26 février 2019

Ce mardi 26 février 2019, le Général de Brigade Pingrenoma Zagré était de nouveau à la barre du Tribunal militaire pour son 4e et dernier jour de déposition. Témoin à charge pour certains, à décharge pour d’autres, l’ancien Chef d’Etat-Major général des armées (CEMGA) a défendu bec et ongles la « position stratégique » de l’armée au

Général Honoré Nabéré Traoré : « Ce n’est quand même pas le Saint-Esprit qui a fait ce putsch ! »

Posté par - 20 février 2019

Une journée pas simple pour le Général Gilbert Diendéré ! La haute hiérarchie militaire, tant indexée par l’Officier général dans cette affaire de coup d’Etat manqué, défile depuis peu devant le Tribunal militaire. Deux anciens Chefs d’Etat-Major général des armées étaient au prétoire ce mercredi 20 février 2019. Leurs témoignages ne remettent pas en cause ceux

« La hiérarchie savait que ce coup d’Etat ne pouvait pas prospérer » (Témoin)

Posté par - 19 février 2019

La « parade judiciaire » des hauts gradés de l’armée burkinabè se poursuit devant le Tribunal militaire délocalisé à la Salle des Banquets de Ouaga 2000. Mais, c’est dans une salle d’audience relativement froide que les débats contradictoires sur le putsch avorté de septembre 2015 ont été menés ce mardi 19 février 2019. L’audience du jour a

Général Diendéré : « Il faut que le terrorisme s’arrête »

Posté par - 18 février 2019

Que de hauts gradés à la barre du Tribunal militaire ce lundi 18 février 2019. Le Colonel-Major Naba Théodore Palé, Chef d’Etat-Major Général adjoint des armées (CEMGA adjoint) pendant le putsch de septembre 2015, a poursuivi son témoignage. Après lui, le Colonel-Major Noufou Béréwoudougou et le Colonel-Major Léonard Gambou ont également déposé en qualité de

Putsch CND: « Les Chefs militaires à l’aéroport pour présenter une bonne image du Burkina »

Posté par - 15 février 2019

Le Chef d’Etat-Major général des armées adjoint au moment des faits, le Colonel-Major Naba Théodore Palé, était à la barre du Tribunal militaire ce vendredi 15 février 2019. De son témoignage, l’on retient que, contrairement aux affirmations du Général Gilbert Diendéré, la hiérarchie militaire a refusé de soutenir le putsch perpétré par le Conseil national pour

Procès putsch : « Que justice soit rendue », lance un témoin

Posté par - 12 février 2019

A la suite de l’ancien Président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Mathurin Bako, deux témoins cités par le Parquet sont passés devant la barre du Tribunal militaire ce mardi 12 février 2019. Il s’agit du technicien supérieur de télécoms, Seydou Yao, et le Capitaine Cuthbert B. Somda de l’armée

Lazare Tarpaga au Juge : « Vous avez énormément de travail à faire »

Posté par - 11 février 2019

L’ancien Directeur général de la Police nationale, Lazare Tarpaga, et l’ancien Président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Mathurin Bako, ont déposé en qualité de témoins ce lundi 11 février 2019 devant le Tribunal militaire de Ouagadougou. L’audience du jour a débuté avec la poursuite de la comparution du Contrôleur

Procès putsch : Quand Fayçal Nanéma fait sursauter le Général Diendéré

Posté par - 5 février 2019

Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboigo, a comparu en qualité de témoin ce mardi 5 février 2019 à la barre du Tribunal militaire. Mais, bien avant la déposition de l’expert-comptable, le témoignage de Mohamed Rachid Ilboudo dit « Le Baron » s’est poursuivi. Au cours de l’audience du jour, un geste

Procès putsch: Le Parquet requiert la poursuite d’un témoin pour faux témoignage

Posté par - 4 février 2019

La déposition des témoins s’est poursuivie au Tribunal militaire de Ouagadougou. Lors de l’audience de ce lundi 4 février 2019, le Parquet a requis que l’un des témoins, Michel Ouédraogo, député et ancien Directeur général de Sidwaya, soit poursuivi pour faux témoignage. Après des débats quelque peu contradictoires, le Tribunal s’est réservé à statuer en

Procès putsch: « Lui, il s’en est tiré et il veut me plonger »

Posté par - 29 janvier 2019

La déposition des témoins cités par le Parquet s’est poursuivie ce mardi 29 janvier 2019 au Tribunal militaire de Ouagadougou. Contrairement aux deux premiers témoins ayant comparu vraisemblablement à décharge hier, le troisième, un militant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) répondant au nom de Noël Sourwéma, a fait plutôt un témoignage

Procès putsch: Quand des témoins du Parquet sont vus comme du « pain béni »

Posté par - 28 janvier 2019

L’agent du ministère de la jeunesse, Bénédicte Jean Bila, et le Conseiller des affaires étrangères, Alidou Sawadogo, ont inauguré la liste des témoins cités par le Parquet militaire ce lundi 28 janvier 2019. A la barre du Tribunal militaire, les deux ex-inculpés acquittés puis finalement retenus comme témoins du Parquet ont juré de dire la

Adjudant Jean Florent Nion : « Le Général Diendéré me déçoit »

Posté par - 21 janvier 2019

Deux accusés ont été entendus de nouveau à la barre du Tribunal militaire ce lundi 21 janvier 2019 pour des interrogatoires complémentaires. Mais, ces nouvelles comparutions ont pris une allure de confrontations, voire de guéguerre entre avocats de la Défense. Le Président du Tribunal n’a pas encore fait cas d’éventuelles confrontations entre coaccusés. Mais, le

Procès putsch: Les avocats de Bassolé claquent la porte

Posté par - 15 janvier 2019

L’audition du Général de Gendarmerie, Djibrill Y. Bassolé, s’est poursuivie ce mardi 15 janvier 2019 au Tribunal militaire de Ouagadougou délocalisé à la Salle des Banquets de Ouaga 2000. La séance de ce jour a été marquée par le retrait des avocats de l’accusé de la salle. L’interrogatoire de Djibrill Bassolé tire vers sa fin.

Audition de Djibrill Bassolé: « Ne pas céder à la pression politique »

Posté par - 14 janvier 2019

L’audition du Général de Gendarmerie, Djibrill Bassolé, s’est poursuivie ce lundi 14 janvier 2019. Le dernier ministre des affaires étrangères sous Blaise Compaoré est resté droit dans ses bottes. Les écoutes téléphoniques l’incriminant ont été, selon lui, « fabriquées » et versées dans ce dossier du putsch manqué de septembre 2015. L’ancien envoyé spécial de l’Organisation de

Djibrill Bassolé: « Je ne répondrai pas aux questions sur les écoutes »

Posté par - 8 janvier 2019

L’interrogatoire du Général de Gendarmerie, Djibrill Bassolé, s’est poursuivi ce 8 janvier 2019. L’ancien ministre burkinabè de la sécurité et aussi des affaires étrangères continue de battre en brèche les écoutes téléphoniques retenues contre lui. Djibrill Bassolé se dit disposé à donner des explications aux questions relatives aux faits qu’il aurait commis et non sur

Djibrill Bassolé: « Qui a mis ces enregistrements sauvages sur Internet ? »

Posté par - 7 janvier 2019

Le Général de Gendarmerie, Djibrill Bassolé, est à la barre du Tribunal militaire pour son troisième jour d’audition. Ce lundi 7 janvier 2019, l’ancien Chef de la diplomatie burkinabè, détenu depuis plus de trois ans, a qualifié d’« écoutes aux origines douteuses » et d’« enregistrements sauvages » les éléments sonores retenus contre lui. C’est

Procès putsch: Le Général Diendéré plaide-t-il coupable ou non coupable ?

Posté par - 18 décembre 2018

L’interrogatoire de celui qui est considéré comme le présumé cerveau du putsch avorté de septembre 2015 a pris fin dans la soirée de ce 18 décembre 2018. Après 13 jours d’audition, beaucoup ont l’impression que le procès a tendance à tourner bride à mi-chemin. Au fait, finalement, le Général Gilbert Diendéré plaide-t-il coupable ou non