Accusé Koné Souleymane : « Ce procès a été une école de droit. Aujourd’hui, ma tête est pleine »

Posté par - 1 juillet 2019

Me Abdoul Latif Dabo a plaidé l’acquittement pour son client, Adboul Karim Baguian dit Lota, poursuivi dans le procès du Coup d’Etat de septembre 2015 pour coups et blessures volontaires et dégradation volontaire aggravée de biens. Lors de sa plaidoirie, l’avocat a estimé que pour les faits de coups et blessures volontaires, son client «

Procès du putsch : L’accusé Nion demande une seconde « chance »

Posté par - 29 juin 2019

A la reprise de l’audience du Procès du Coup d’Etat de septembre 2015 le vendredi 28 juin 2019, Me Adrien Nion a continué avec sa plaidoirie. Concernant son client l’adjudant Jean Florent Nion, poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, coups

Procès du putsch : Une semaine de pause accordée

Posté par - 10 avril 2019

La liste des parties civiles a été épuisée le mercredi 10 avril 2019 au Tribunal militaire. L’étape des plaidoiries devait commencer avec les avocats des Parties civiles lorsque Me Prosper Farama demande une suspension pour « mieux préparer » cette étape. Après une suspension d’une dizaine de minutes, le Président du Tribunal annonce la suspension de

Procès du putsch : Près de 300 parties civiles recensées

Posté par - 9 avril 2019

Ce mardi 9 avril 2019 débute la phase d’audition des parties civiles représentées au Procès, après la présentation des pièces à conviction. Elles sont essentiellement constituées de victimes et de parents de victimes lors du coup d’Etat de septembre 2015. En début d’audience, Me Prosper Farama a sollicité « une conférence d’audience » entre les

Putsch : “Au pont Kadiogo, ils voulaient nous brûler vifs”

Posté par - 5 avril 2019

A la suite du visionnage de l’élément vidéo le mercredi 3 avril 2019 exposant les « exactions » qu’auraient commis des soldats de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et des témoignages de victimes qui ont eu maille à partir avec ce corps, les observations des différentes parties au procès ont commencé le vendredi 5 avril 2019. Plusieurs

Putsch : « Tous ces morts pour ça ? » (Me Farama)

Posté par - 3 avril 2019

Au Tribunal militaire, l’audience entrant dans le cadre du coup de force de septembre 2015 a débuté, le mercredi 3 avril 2019, avec les observations du Parquet militaire à propos des éléments vidéo diffusés le mardi 2 avril 2019. Ces débats ont occupé toute la journée donnant lieu à un véritable pugilat verbal entre avocats

Putsch : Les généraux Gaoussou Soumahoro et Soumaila Bakayoko de la Côte d’Ivoire cités

Posté par - 27 mars 2019

Le déballage sur l’implication présumée d’autorités militaires ivoiriennes dans le coup d’Etat de septembre 2015 s’est poursuivi le mercredi 27 mars 2019 au Tribunal militaire. Plus de 30 écoutes téléphoniques entre le général Gilbert Diendéré et d’autres personnes ont été diffusées. De celles-ci, les noms de deux officiers généraux ivoiriens à savoir le général Gaoussou

Putsch : Une « connexion » MNLA et RSP exposée par le Parquet

Posté par - 25 mars 2019

Le lundi 25 mars 2019, le Tribunal militaire a procédé à la diffusion d’écoutes téléphoniques impliquant, selon le Parquet militaire, le général Gilbert Diendéré en conversation avec plusieurs personnes dont le défunt leader du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Mahamadou Djéri Maïga. Mais bien avant ces diffusions, le Parquet militaire a produit un

Me Kam : « Je constate que le général a jeté les armes »

Posté par - 12 mars 2019

A sa deuxième journée d’audition à la barre en qualité de témoin « privilégié » du Coup d’Etat car ayant participé aux différentes négociations dans la nuit du 16 au 17 septembre 2015, l’ancien Président du Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo, n’a pas varié dans ses propos, tenus la veille. En somme, la hiérarchie militaire a refusé

Putsch : Diendéré absent, la séance suspendue

Posté par - 7 mars 2019

Sauf cataclysme, le Président du Conseil national de la Transition (CNT) au moment du coup de force de septembre 2015 et actuel ministre de la défense, Cheriff Sy, sera à la barre en début de semaine prochaine. Il est le premier de la nouvelle liste des témoins annoncée par le Tribunal, le jeudi 7 mars

Putsch : La Gendarmerie nie avoir demandé du matériel

Posté par - 1 mars 2019

« La hiérarchie a refusé d’accompagner le Coup d’Etat ». C’est la phrase lancée le vendredi 1er mars 2019 par le Colonel-major Tuandaba Coulibaly, chef d’état-major de la gendarmerie nationale (CEMGN) au moment des faits. Il corrobore les déclarations du général Pingrénoma Zagré, chef d’état-major général des armées (CEMGA) au moment du coup de force

Martyrs : « L’appareil judiciaire n’a pas encore joué sa partition » (Abdoulaye Yogo)

Posté par - 26 septembre 2016

Les dossiers judiciaires en « souffrance », le « dysfonctionnement » des réseaux de téléphonie, le problème du ciment ont été entre autres les sujets abordés par le Mouvement pour l’engagement et le réveil citoyen (MERCI) lors de sa conférence de presse. Celle-ci a eu lieu le lundi 26 septembre 2016 à Ouagadougou. Quelques jours après la commémoration de

Insurrection populaire : « Nous assistons à des querelles vaines et stupides»

Posté par - 24 septembre 2016

La Coalition contre la vie chère (CCVC) a décidé de réfléchir sur les acquis de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch du 16 septembre 2015. Un panel a été organisé ce 24 septembre 2016  à Ouagadougou sur le thème « défense et approfondissement des acquis de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et

Burkina : Un autre coup d’Etat est-il possible ?

Posté par - 17 septembre 2016

Après le putsch du 16 septembre 2015 et la résistance populaire et de l’armée qui l’a fait échouer, est-il possible qu’un coup d’Etat soit encore perpétré au Burkina Faso ? La question a été posée à l’émission spéciale consacrée à l’An I de cet évènement sur la RTB Télé, le 16 septembre 2016. La réponse est à

Procès des putschistes: L’UPC pour une retransmission en direct

Posté par - 16 septembre 2016

A l’occasion de la commémoration de l’anniversaire du putsch du 16 septembre 2015, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) apporte son analyse et appelle à un jugement des dossiers de ce putsch. Peuple du Burkina Faso, Il y a une année déjà que quatorze(14) de nos compatriotes tombaient sous les balles de l’ex-Régiment

An 1 du putsch manqué du RSP: La diaspora se prononce sur le dénouement de la crise

Posté par - 16 septembre 2016

Mi-septembre 2015, la diaspora burkinabè à travers le monde se mobilisait pour protester contre la prise du pouvoir par le Régiment de Sécurité Présidentiel, RSP. Un an après, elle se prononce sur le dénouement de cette crise qui a  marqué l’histoire politique du Burkina Faso. Moussa Zallé, Société civile en  Côte d’Ivoire “Avant tout propos

Putsch manqué du 16 septembre 2015: « Le MPP a été le moteur de la résistance populaire » (Emile Paré)

Posté par - 15 septembre 2016

Le secrétaire à la formation politique et civique du Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP), Emile Paré, a indiqué ce jeudi 15 septembre 2016 que son parti « a été le moteur de la résistance populaire » contre le putsch perpétré par le général Gilbert Diendéré et ses frères d’armes de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle

Martyrs au Burkina : Sept organisations entonnent «Le Dytaniè»

Posté par - 8 septembre 2016

Dans cette déclaration parvenue à la Rédaction de Burkina24, sept organisations de la société civile font, entre autres, un diagnostic de la gestion des dossiers judiciaires des crimes commis lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du putsch de septembre 2015. Jugeant cette gestion peu satisfaisante, tant par le pouvoir actuel que par l’opposition, elles

Opinion – “Djibrill Bassolé, l’homme qui fait peur au pouvoir MPP”

Posté par - 7 août 2016

Le comité de soutien section Europe de Djibrill Bassolé réagit de  nouveau sur la situation du Général incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Au moment où la Cour de justice de la CEDEAO, encore une fois, renvoie au visage de l’Etat burkinabè ce que, avec courtoisie, nous appellerons son indélicatesse

Putsch du 16 septembre 2015 : 33 libertés provisoires accordées

Posté par - 22 juillet 2016

Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire a animé une conférence de presse ce 22 juillet 2016 à Ouagadougou pour faire le point des dossiers judiciaires. Il  en ressort que 33 personnes, poursuivies dans le cadre du putsch du 16 septembre 2015, ont bénéficié de liberté provisoire. Dans le dossier du putsch du 16

Opinion : « Le harcèlement sans fin de Bassolé ! »

Posté par - 22 juin 2016

Le Comité de soutien au Général Djibrill Bassolé, dans cette déclaration, informe qu’une nouvelle charge a été retenue contre lui et s’interroge sur  les réelles motivations. Une nouvelle charge sur des faits anciens. Après huit mois d’instruction et alors que tout laisse entrevoir le pschitt des « écoutes », le commissaire du gouvernement exhume, une nouvelle charge,

Burkina – Côte d’Ivoire : Roch Kaboré a rencontré Alassane Ouattara

Posté par - 29 janvier 2016

En marge du 26ème Sommet de l’Union Africaine, qui se déroule à Addis-Abeba en Ethiopie, le Président ivoirien Alassane Ouattara a eu un entretien avec Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina, ce 29 janvier 2016, selon la Présidence ivoirienne. A l’issue de l’audience, le Chef de l’Etat burkinabè a indiqué qu’il était nécessaire de

Burkina : Rétrospective de l’actualité politique de 2015

Posté par - 23 décembre 2015

L’actualité politique du Burkina Faso a été mouvementée cette année 2015. Si remuante qu’elle a attiré le regard de nombreuses nations sur le pays. Retour sur quelques dates marquantes, non exhaustives, de ces 12 derniers mois. 4 février 2015 : Pour la seconde fois après le 29 décembre 2014, le conseil des ministres est perturbé par

Burkina : « Discours d’une jeunesse insurgée » à l’adresse des gouvernants

Posté par - 23 novembre 2015

« Discours d’une jeunesse insurgée » est le titre de la troisième œuvre d’un jeune juriste, nouvelliste et essayiste, Youssouf Nakaosgnimdi Ouédraogo. Cette dernière œuvre a été dédicacée ce dimanche 22 novembre 2015 à l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM) en présence des parents, amis et quelques membres du gouvernement de la transition. «Discours d’une

Burkina : Une minute de silence en mémoire des martyrs

Posté par - 30 octobre 2015

Une minute de silence a été observée sur le territoire national en mémoire des martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch du 16 septembre 2015. La sirène a retenti du haut de la tour de l’Hôtel de ville de Ouagadougou, répercutée sur l’ensemble du territoire, grâce à une synchronisation