Corruption au Burkina : La douane, les députés et les conseillers municipaux en tête de liste

Posté par - 12 juin 2014

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a publié son rapport 2013 sur l’état de la corruption au Burkina. La nouveauté cette année est que la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) bouscule la hiérarchie des administrations publiques corrompues. Elle prend la deuxième place, derrière la douane, pendant que les élus (députés, maires)