Rébellion Centrafricaine : un ultimatum au gouvernement

Posté par - 19 mars 2013

La Séléka menace toujours le président  François Bozizé. Des éléments de la rébellion basés à Sibut (187 km de Bangui) retiennent depuis le dimanche 17 mars 2013 cinq ministres issus de son rang et ont donné un ultimatum de trois jours au gouvernement pour satisfaire leurs exigences.